Magazine Finances

Transition énergétique : quels crédits d’impôts et primes ?

Publié le 24 novembre 2016 par Adeon

Dans le cadre de la transition énergétique, le gouvernement a mis en place depuis plusieurs années un système permettant de bénéficier de crédits d'impôts, variant selon les types de travaux réalisés. A ces crédits d'impôts peuvent également s'ajouter des primes énergie, qui sont versées directement aux particuliers ayant fait réaliser certains types de travaux permettant une meilleure isolation de leur logement ou une réduction de leur consommation d'énergie.

Crédit impôt et prime transition énergétique

Le crédit d'impôt transition énergétique est, pour 2016, de 30% du matériel ou des travaux, selon les cas.
Ainsi, pour ce qui concerne les moyens de chauffage, le crédit d'impôt correspond à 30% des matériels, notamment chaudière, poêle, insert... Pour ce qui est des travaux d'isolation thermique, qu'il s'agisse de changement de fenêtres et portes ou d'isolation de combles, le crédit est de 30% de l'ensemble des travaux (donc matériel + main d'oeuvre).
Tous les contribuables peuvent bénéficier du crédit d'impôt transition énergétique, sans conditions de ressources. Cependant il existe des plafonds annuels : 8.000 euros de travaux pour une personne seule, 16.000 pour un foyer composé de deux personnes, puis 400 euros par personne supplémentaire.
Par ailleurs le crédit d'impôt est cumulable avec les aides à la transition énergétiques telles que le taux de TVA réduit, les aides de l'ANAH (Agence Nationale d'Amélioration de l'Habitat) ou encore la prime énergie.

La prime énergie est encore trop souvent oubliée alors qu'elle peut représenter plusieurs centaines d'euros aussi est-il utile de préciser que tout foyer peut en bénéficier. Disponible pour de nombreux travaux tels que l'isolation, la pose de fenêtres, l'installation de chaudière, poêle, pompe à chaleur... la prime énergie est un vrai coup de pouce financier. Tout foyer peut simuler de futurs travaux pour la calculer et ainsi savoir combien il pourra empocher en plus de la réduction d'impôt.
Cette prime énergie est financée via le dispositif des certificats d'économies d'énergie (CEE), créé en 2005 par le gouvernement.
Ce dispositif repose sur une obligation imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d'énergie (électricité, gaz, fioul, carburants...) de réaliser des économies d'énergie faute de quoi ils s'exposent à de fortes pénalités financières. Et c'est en finançant des opérations d'économies d'énergie de leurs clients qu'ils bénéficient de ces fameux certificats d'économies d'énergie.
Ainsi la plupart des fournisseurs d'énergie de type gaz, électricité ou fioul vont aider les ménages changeant leur chaudière ou leurs fenêtres par exemple en leur remettant un chèque d'un montant qui sera fonction des travaux. Cette prime n'implique aucun coût ni aucune obligation de la part des ménages, alors pourquoi s'en passer?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Adeon 849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine