Magazine Info Locale

Avec François Fillon, les droits des femmes seront malmenés. L'IVG en danger ?

Publié le 24 novembre 2016 par Gezale

Avec François Fillon, les droits des femmes seront malmenés. L'IVG en danger ? En découvrant les échanges entre députés de droite et de gauche, hier, avec des noms d’oiseaux volant de…la droite à la gauche, je me suis intéressé au sujet en discussion au sein de la Commission des affaires sociales.
Il s’y évoquait une proposition d’une députée socialiste visant à correctionnaliser les contre-vérités de certains sites Internet visant à dissuader les femmes et jeunes filles candidates à une IVG. Autrement dit la députée PS veut punir la publication d’arguments aussi fallacieux que mensongers pouvant conduire les femmes à des extrémités en tous genres et surtout à regretter leur IVG et à culpabiliser. Sans penser aux enfants non désirés qui porteront le poids de ce non choix toute leur vie.
Il se trouve qu’Alain Juppé met en cause François Fillon pour lequel l’accès à l’IVG n’est pas un droit fondamental (1) contrairement à un article de loi voté à une large majorité par le Parlement de notre pays. Fallait-il donc qu’un député de droite, filloniste, insulte un député socialiste favorable à la proposition de sa consœur ? « Qui c’est ce con ? » a déclaré l’honorable parlementaire pas si honorable que cela.
En tout état de cause, les positions de François Fillon ont, d’une manière générale cette semaine, été mises au jour et discutées un peu partout dans notre pays et dans la presse, comme si son programme n’avait été ni lu ni compris durant toutes les semaines précédant le premier tour de la primaire à droite. Je ne doute pas qu’Alain Juppé, ce soir lors du débat sur TF1 et France 2, et dorénavant challenger, ne se privera pas pour demander et exiger des réponses aux questions que bien des Français se posent sur l’attitude et le programme d’un Fillon qui, jusqu’à maintenant, avait la réputation d’avancer masqué. Poutine et la Russie, les lois sociétales, Bachar Al Assad, l’intégrisme religieux (pas seulement musulman) la proportionnelle, l’ISF, les 48 heures…les deux points de TVA, les 500 000 fonctionnaires passés à la trappe. Les Français veulent savoir !
(1) François Fillon s’était opposé à la loi sur l’IVG. Cette déclaration a été rendue publique en son temps.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine