Magazine

Confidences à Allah de Marie AVRIL et Eddy SIMON

Publié le 25 novembre 2016 par 7bd @7BD

Confidences à Allah de Marie Avril et Eddy Simon Confidences à Allah
•Scénariste : E. SIMON
•Dessinateur : M. AVRIL
•Éditeur FUTUROPOLIS
•Date de sortie : 5 juin 2015
•86 pages
•Adaptation littéraire du roman de Sophia Azzeddine.
"Tafafilt c'est la mort et pourtant j'y suis née. Je m'appelle Jbara, j'ai 16 ans. Il paraît que je suis très belle mais que je ne le sais pas..." Ainsi commence la BD. Tafafilt est un petit village de montagne du Maroc, complètement perdu.  Jbara jeune chevrière est l'ainée d'une fratrie de 8 enfants (4 filles et 4 garçons). Ses parents petits agriculteurs sont très pauvres.  Jbara aime beaucoup sa mère mais déteste et méprise son père. Pour avoir des petits cadeaux comme son"Raïbi Jamila". "Un délicieux yaourt à la grenadine qu'on boit par dessous en faisant un petit trou".  Elle se "donne" à un berger qui commerce  dans le coin. Elle est ingénue et bien entendu n'a eu aucune éducation sexuelle. Elle sait que ce qu'elle fait est "HARAM" (interdit) par la religion. Elle pense que comme elle vit dans un coin complètement perdu Allah ne la voit pas vraiment. Elle lui parle directement.
Ce qu'elle espère c'est qu'il va enfin se passer quelque chose dans sa vie. Elle ne rate pas une seule fois le passage du bus qui mène "à la grande ville de Belsouss". Il passe seulement 2 fois par semaine. Un jour, elle a de la chance, un objet tombe du car et c'est une valise "diel l'mirikan". Et dedans il y a plein de trésors: jean, un peu d'argent, parfum et des sous-vêtements de luxe. Evidemment à se prostituer sans précaution, elle finit par être enceinte. C'est la honte pour la famille. Elle est chassée de chez elle. En fait, cela ne la gêne pas trop, elle va être libre. Elle prend donc le car pour Belsouss. Elle découvre la grande ville et son agitation.  Elle est un peu perdue au début, mais cela ne dure pas. Rapidement, elle trouve un logement. Elle utilise alors ses charmes pour bien vivre. Elle abandonne son bébé à la naissance. Elle mène alors une vie aisée et libre...  Planche 7 Confidences à Allah

Le scénario: 

Jbara va devenir une femme libre et indépendante. Sa condition de naissance aurait dû en faire une femme au foyer aux ordres de son mari et de sa belle-mère.  Bien qu'ingénue, elle sait utiliser les atouts qu'elle a: elle est très belle et en profite donc pour faire marcher les hommes. C'est une "pute" mais pas soumise. Pour ne pas se faire remarquer par exemple elle sort voilée ainsi elle n'est pas importunée. Comme elle dit "personne n'ose regarder une femme voilée". Elle est aussi intelligente.   Jbara va se faire son chemin. Elle cotoiera la "haute société" qui a tous les droits et qui en profite largement. Elle fera même 3 ans de prison pour prostitution alors que les cheikhs eux resteront libres. Après cette dure expérience, elle finira même par se marier avec un imam. Elle se cultivera. Le récit est parfois cru et pourtant il est plein de poésie. Les sujets graves sont abordés avec beaucoup d'humour. Cela permet de faire passer les messages sur la condition féminine, la liberté, la tolérance et la religion.

Le dessin:

Marie Avril m'a régalé. Le dessin est précis et colle au récit. Tout est montré sans être vulgaire. La ligne est claire. Les couleurs sont chaudes, on se sent au Maroc. Cela me rappelle Jacques Ferrandez et ses Carnets d'Orient. On est dans le pays, on sent la chaleur et la poussière. On voit la pauvreté et à l'inverse l'opulence. J'ai aussi apprécié les dessins simples en début de chaque chapitre. Marie Avril par son dessin sait nous montrer la détermination de Jbara rien qu'à travers son regard. Elle présente bien la sensibilité féminine.

La couverture:

 Elle a le voile mais sous celui-ci elle est libre, son corps lui appartient. Ses yeux ressortent dans cette couverture. On y voit toute la détermination de Jbara. Le dos de la BD nous montre le contraste entre la vie simple de la chevrière et la vie opulente des riches américains.

Mon point de vue:

Pour une première oeuvre je peux dire que c'est une vraie réussite.  J'ai eu la chance de rencontrer Marie Avril et j'ai pu apprécier ses talents de dessinatrice. Et c'est moi qui la remercie. Dédicace M Avril Confidences à Allah
Je pense  qu'elle a un bel avenir devant elle et que rapidement des éditeurs penseront à elle. J'ai passé un bon moment à lire cette BD, j'espère que vous aussi cela vous plaira.
Bravo à Eddy Simmon et Marie Avril, j'ai maintenant envie de lire le roman de Sophia Azzeddine.
Vous trouverez le lien pour l'émission Saphia Azzedine et Alice Belaïdi - On n’est pas couché du 1er mai 2010 
Bonne lecture et à bientôt. Lionel
Inscrivez vous à notre newsletter :

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


7bd 6722 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte