Magazine Info Locale

Urbanisme à La Rochelle : le projet de Saint-Eloi - Rompsay va prendre du retard

Publié le 25 novembre 2016 par Blanchemanche
#PLU #laRochelle
Publiéle 25/11/2016  par Marie-Claude Aristégui

La modification du Plan local d’urbanisme (PLU) a été annulée. Huit cents logements sont programmés


La contruction de certains immeubles va être repoussée de quelques moisLa contruction de certains immeubles va être repoussée de quelques mois© 
ARCHIVES PASCAL COUILLAUD
Le tribunal administratif de Poitiers a annulé la modification du plan local d'urbanisme (PLU) concernant le quartier Saint-Éloi-Rompsay, ainsi que la délibération liée. Ce qui ne remet pas le projet en cause, mais retardera de quelques mois la construction de certains immeubles. Tant que la situation n'est pas réglée, la mairie ne peut pas délivrer de nouveaux permis de construire dans ce secteur où la construction de 800 logements est programmée. Précision : le conservatoire prévu dans ce quartier ne se trouve pas dans le périmètre en question.
C'est Johan Leclerre (restaurateur, ex-Les Mouettes à Aytré, aujourd'hui La Suite à la Rochelle) qui en tant qu'habitant du quartier a déposé un recours devant le tribunal administratif. L'audience a eu lieu le 13 octobre et le jugement a été rendu ce mois-ci.

Délibération en février 2014

L'équipe municipale actuelle n'est pas responsable de cette situation, la délibération visée date du 27 février 2014, et les élections ont eu lieu le mois de mars suivant. Cela dit, l'adjoint à l'urbanisme rochelais, Jean-Philippe Plez, n'incrimine personne. Il explique. Ce projet avait fait l'objet d'une concertation en novembre 2013, puis il a été soumis en enquête publique. Les observations des habitants ont été prises en compte, ce qui a conduit à une première modification du PLU en janvier 2014. Le nouveau projet tenant compte des modifications a été soumis une nouvelle fois à enquête publique. Là encore, des riverains ont protesté.Résultat, encore des modifications du PLU en février 2014. Il s'agissait de la suppression de cinq emplacements initialement réservés pour la circulation. Selon la décision du tribunal, cela consiste à supprimer « une portion importante de cheminements ». Le problème, c'est que ces changements auraient dû être de nouveau portés à la connaissance du public. Cela n'a pas été le cas. On peut imaginer que la proximité avec la date des élections (la délibération a été prise le 27 février 2014) est à l'origine de cette précipitation.

Nouvelle enquête publique ?

Que faire maintenant ? Selon Jean-Philippe Plez, il est possible d'interjeter appel ; cela ne lui déplairait pas. Parallèlement, il est possible de relancer une enquête publique. « En quelques mois, ce serait réglé », estime-t-il. Il rappelle que le projet est « bon » et se dit très favorable à la poursuite de la consultation pour l'améliorer encore. Pour l'instant, aucune décision n'a été prise, un cabinet d'avocats travaille en relation avec les services juridiques de la Ville de La Rochelle.L'avocat François Drageon a fait état de cette décision de justice sur sa page Facebook. Et il conclut à propos des élus : « Une équipe de vainqueurs, dans tous les domaines… »« Oui, Monsieur 2 % », ironise Jean-Philippe Plez en rappelant ainsi le score de François Drageon aux élections législatives de 2012.La réaction de Johan Leclerre« Des recours pour d’autres permis sont en instruction, donc je préfère ne pas m’exprimer pour l’instant. »http://www.sudouest.fr/2016/11/25/le-projet-d-urbanisation-va-prendre-du-retardla-reaction-de-johan-leclerre-2580182-1238.php

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte