Magazine Poésie

Flamenca

Par Patricia Oudot @adelaidendire

Flamenca

Quand je danse
Volants rouges en transe
Pas de place pour la complaisance
Mes talons claquent en arrogance
Sur le bois sans tempérance
Jusqu'à toi bel hidalgo je m'avance
Menton levé vers l'espérance
Flamenca gantée d’élégance
Les yeux éclaboussés de brillance
Car c'est à toi que je pense
Quand je danse..

Adelaide♥


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patricia Oudot 1365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine