Magazine Santé

INCONTINENCE d'EFFORT : Monsieur G., post-prostatectomie est hypertendu – Cas Patient

Publié le 26 novembre 2016 par Santelog @santelog

Monsieur G., âgé de 65 ans, qui pèse 64 Kg pour 1m65, présente une incontinence urinaire d’effort post-prostatectomie. Cependant son bilan urodynamique révèle à la fois cette incontinence d’effort, mais aussi une dysurie ou difficulté à uriner, une nycturie et une hyposensibilité detrusorienne. Des symptômes vésico-sphinctériens également associés à son hypertension.

INCONTINENCE d'EFFORT : Monsieur G., post-prostatectomie est hypertendu – Cas Patient
Antécédents médicaux-chirurgicaux :

·   Asthme

·   Sinusite

·   HTA

·   Cholestérolémie

·   Tabagisme actif

ØEt, prostatectomie il y a un an environ.

Traitements en cours :

·   Cozaar® (Antihypertenseur : antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II)

·   Tahor® (Hypolipémiant/Atorvastatine)

Mode de vie :

   IMC : 19,39 (surpoids proche de l’obésité)

   Activité physique : aucune

   Retraité

   Apports hydriques estimés à 2 L/jour : corrects

Histoire clinique :

   Symptomatologie urinaire

   Nycturie : 2 à 3 mictions/nuit

   Incontinence urinaire d’effort à la toux +++

   Port de protections

   Syndrome dysurique : difficulté à initier la miction, mictions en plusieurs temps, mictions par poussées abdominales, jet urinaire faible, haché, en arrosoir parfois

   Pas de symptomatologie anorectale, ni de symptomatologie sexuelle

Recueil clinique :

Impact fuites sur qualité de vie : 4/10

Examen clinique :

·   Examen neurologique des MI (membres inférieurs) et neuro-périnéal : normal

·   ECBU : Contamination probable. BU au moment du bilan urodynamique (BUD) : négative

·   Bilan urodynamique

   Débimétrie avant : miction non obtenue – 100 mL évacués

   Débimétrie post-cystomanométrie:  

   Volume uriné :   352 mL           

   RPM (résidu post- mictionnel) : 30 mL             

   Débit max : 13 mL/sec.     

   Aspect de la courbe : très allongée, en plusieurs temps, avec probables poussées abdominales  

   Cystomanométrie : vessie de compliance normale, avec un premier besoin (B1) ressenti à 342 mL, avec une contraction détrusorienne après un effort de toux, capacité cystomanométrique > 400 mL.

   Augmentation très importante de la pression vésicale à la toux allant jusqu’à 325 cm H²0.

   Profilométrie urétrale : PCUM (pression de clôture urétrale maximale) : 70 cmH2O : élevée

   Débitmétrie post-cystomanométrie : courbe dysurique

En conclusion du bilan, Monsieur G. présente une incontinence urinaire d’effort après prostatectomie, une dysurie t une hyposensibilité detrusorienne.

Propositions :

·   Réeducation pelvipérinéale pour renforcer le plancher pelvien

·   Cystoscopie par un urologue à la recherche d’une sténose urétrale post-opératoire

·   Traitement alpha bloquant pour diminuer la PCUM

·   Traitement de la dysurie observée

·   Conseil de protections pour hommes, pour fuites modérées pour la journée (ex : TENA Men Protection absorbante de Niveau 2) et de culottes absorbantes pour la nuit (ex : TENA Pants Plus Night)

Auteur : Dr Lamia Fourni Consultation d’urodynamique Unité de Gériatrie Aiguë Hôpital Antoine-Béclère, Clamart (AP-HP)

INCONTINENCE d'EFFORT : Monsieur G., post-prostatectomie est hypertendu – Cas Patient

Pour en savoir plussur l’Incontinence


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 69803 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine