Magazine

Europe de l'emploi : le mauvais exemple

Publié le 27 novembre 2016 par Mangalia

Je dis "mauvais" mais j'ai conscience qu'une stratégie commune efficace ne se fait pas autour d'un billet de blog, ni de critiques aussi constructives soient-elles. Mais nul doute que l'exemple ci-dessous fait partie des mauvais élèves, ne serait-ce qu'à l'endroit de la Roumanie. 

C'est au détour d'une conversation avec mon voisin que j'ai réalisé qu'il y avait un problème en Europe. Force est de constater que les prétentions salariales des français sont plus élevées que celles des roumains. D'un côté ceux qui partent du principe que c'est un droit et les autres une chance, une opportunité à saisir. Alors vu que l'Europe regroupe des pays très disparates, je pensais que ce genre de situation pouvait à minima servir les intérêts de l'Europe. Sauf que ce n'est pas le cas.Plutôt que de faciliter, promouvoir, accueillir et surtout soutenir un pays comme la Roumanie, la France soutient la Tunisie. Ce n'est pas étonnant et c'est tout à fait justifier, mais ce qui ne l'est pas, c'est de ne plus investir efficacement en Roumanie. Dois-je rappeler l'intégration de la Roumanie dans l'Europe en 2007 ? Bientôt dix ans... Moi qui suis roumain de coeur, c'est difficile de voir Allemands et autres Anglais investir là où la France avait sa place, la où la langue française était enseigner à l'école, obligatoire. Combien de français le savent ?A l'heure actuelle, c'est une société française qui organise un week-end de trois jours en Tunisie pour trouver les développeurs dont elle a besoin... Mais où sont nos étudiants qui recherchent leur premier job, tous ces seniors qui pourraient se former à ces métiers et puis tous ceux qui voudraient changer de job, d'entreprise ? Je veux bien croire que certains experts se chassent en dehors de nos frontières et même en dehors de l'Europe. Mais prévoir plusieurs dizaines d'embauches (avec toute l'administration nécessaire au bon déroulement du processus RH), je trouve que c'est encore une fois donner raison à ceux qui fustigent l'Europe. N'allez pas me dire que les informaticiens roumains sont moins bons que les tunisiens... Là n'est pas la question. Les deux se valent sûrement. Comme vous le savez, c'est en forgeant qu'on devient forgeron !

Connaissez-vous les métiers de la Forge Fonderie ?



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mangalia 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte