Magazine Assurances

Décès à l’étranger : souscrire une assurance obsèques pour anticiper le rapatriement du corps

Publié le 28 novembre 2016 par Daniel Leprecheur

En effet c’est oublier qu’environ 2 millions de français vivent actuellement en dehors de l’Hexagone, temporairement ou définitivement.

En cas de décès, s’ils ne sont pas inhumés dans leur pays d’adoption, il faudra ramener leur dépouille en France : une opération éprouvante pour les proches car complexe, longue et couteuse.

Il est cependant possible d’anticiper cette éventualité en contractant une assurance obsèques qui soulagera la famille et neutralisera les obstacles. Comment bien choisir ? Que faut-il prendre en compte ?

Financer une opération onéreuse grâce aux conventions obsèques

C’est une des raisons de contractualisation à une convention obsèques : rapatrier un corps depuis un autre pays coûte cher, voire très cher.

En effet cela implique, outre les frais liés aux funérailles elles-mêmes :

  • L’usage d’un cercueil hermétique et le traitement de conservation du corps, cela pour respecter les normes sanitaires imposées par l’État (voir notre article).
  • Le recours à une entreprise funèbre spécialisée qui possède le matériel et le savoir-faire adéquats ainsi que la maîtrise des obligations administratives.
  • Les frais liés au transport de la dépouille, principalement par voie aérienne. Là aussi il convient de trouver une compagnie à même de réaliser ce transport dans les meilleures conditions.
  • La prise en charge des billets d’avion aller-retour, de l’hébergement et de l’entretien pour les membres de la famille partis récupérer le corps.

Le tout peut excéder les 5000 euros, selon la destination et le moyen de transport retenu. Il faut donc vérifier si le contrat d’assurance obsèques couvre bien toutes ces prestations, tous les pays, ne pas hésiter à poser des questions sur les opérateurs avec lesquels l’agence travaille, si elle finance elle-même les frais ou s’il faut avancer cet argent, et dans ce cas les papiers à fournir pour être remboursé ainsi que le délai.

Soulager les lourdeurs administratives

Outre cette question de financement, il faut avoir conscience que le rapatriement d’une personne décédée à l’étranger est relativement tortueux :

  • Il faut entre en contact auprès des autorités locales dont on ignore le fonctionnement et la langue, cela pour déclarer le décès.
  • Suit l’obtention de plusieurs papiers officiels nécessaires pour sortir le corps du territoire, acte de décès, certificat médical.
  • Le consulat fournit l’autorisation de transport.
  • En France également, il convient que la ville où sera enterré le mort délivre une autorisation de rapatriement en plus de celle d’inhumer.

Or, certaines assurances obsèques proposent une prestation de conseil, afin d’aider les proches dans leurs démarches, les orienter au mieux. Il est important de vérifier si la garantie propose ce type d’action et de quelle manière.

Les garanties proposées par certaines assurance obsèques en prestations

Certains contrats en prestations obsèques vous proposerons le rapatriement et accompagnement à travers le monde :

  • Organisation et financement des frais liés au transport, du lieu de mise en bière jusqu’à l’aéroport le plus proche du lieu des obsèques ;
  • Prise en charge d’un billet de transport aller/retour  pour un proche souhaitant accompagner la personne défunte et assister à l’inhumation ;
  • Financement complet des éventuels frais subsidiaires de transport ;
  • Assistance psychologique pour les membres de la famille ;
  • Aides à la famille (démarches administratives liés au décès).

Les autres éventuelles prestations :

  • Paiement des frais d’inhumation ou de crémation en cas de décès survenu dans le pays d’origine ;

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Leprecheur 2414 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine