Magazine France

Victoire de #fillon2017 : balle au centre (10 fractures du crâne).

Publié le 28 novembre 2016 par Gédécé @lesechogaucho

A présent, vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas, c’est confirmé : le camp d’une droite réac, ultra-libérale, conservatrice, autoritaire, catholique traditionaliste,  identitaire, et se prévalant de pseudo-valeurs familiales anti-solidaires, homophobes, et anti-féministes (ce qui est pour le moins paradoxal) a gagné à droite. Cette droite dure là prend réellement des parts de marché au FN (la preuve par ses multiples transfuges), en se payant le luxe (ils osent tout) de prétendre de surcroît en être le meilleur rempart,  ce qui est un peu fort de café. C’est en effet l’élément de langage ridicule, qui ne résiste pas une seule seconde à l’analyse,  qu’a employé  cette porte-parole sans cervelle à croix ostensible de François Fillon,  la délinquante Valérie Boyer (condamnée pour harcèlement moral),  hier soir sur BFNTV. Oui, les mieux informés, vous avez bien entendu, la même qui n’hésite jamais à relayer sur son compte twitter les pires hoax de la fachosphère, comme le démontre la fin de ce billet.

capture

Voilà qui prêterait à sourire si ce n’était aussi dramatique pour l’évolution sociétale de notre pays, qui n’a rien à y gagner, à la foi en termes d’intérêts populaires, de protection des moins favorisés, des plus modestes, et de respect des droits humains. Je ne suis toutefois pas de ceux qui prétendraient que Juppé serait mieux, dans la mesure où son programme est tout autant de droite, même mâtiné d’un peu de centrisme Bayrouiste. D’ailleurs, je ne suis pas le premier à relever que le débat qui les a opposés, si indigent, n’évoquait aucun sujet essentiel correspondant aux préoccupations des français, qui ne sauraient se résumer de manière si  grotesque (et tellement démentie par la réalité)  à des suppressions manu militari de postes de fonctionnaires. Ecologie, défense de l’environnement, énergies, agriculture, question sociale, pauvreté, précarité, féminisme… ? Rien. Et  puisque la victoire de Fillon rabat les cartes à droite comme à gauche, et que chacun se voit obligé de se repositionner plus clairement et fermement face aux problèmes indubitables qu’elle pose, on attend donc avec impatience, après la gauche dont on connait déjà l’indignation, la réaction de cette droite dite « sociale » (une chimère ?) et de ce centre que n’incarne absolument plus l’UDI, coupable de compromission sarkozyste.Comment vont-ils réagir face à une candidature si droitière ? Désigner eux aussi, au côtés d’une offre pléthorique, leur « propre » candidat ? Encore ce monstre du Loch Ness qu’est Bayrou ? Déjà, le nébuleux Macron (que je surnomme dorénavant le péripatéticien… ceux qui savent comprendront) qui ne se prive jamais de bouffer à tous les ateliers, puisqu’il se proclame tout comme le saigneur du modem « ni de droite ni de gauche  » (donc de droite) a exprimé son intérêt à se rapprocher de ce monsieur… je souris. L’offre politique dans ce petit pré-carré libéral si peu de gauche là  risque fort d’être un peu encombrée, entre Hollande, Valls, Bayrou, Macron, Pinel...  N’en jetez plus ! Va falloir choisir ! hé hé….


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte