Magazine Santé

CHUTE des CHEVEUX et trichorrhexie : Des soins capillaires pour limiter la casse – Journal of Dermatological Treatment

Publié le 29 novembre 2016 par Santelog @santelog

CHUTE des CHEVEUX et trichorrhexie : Des soins capillaires pour limiter la casse  – Journal of Dermatological TreatmentBrossages trop vigoureux, exposition excessive au soleil, permanentes et défrisages, colorations et décolorations, les causes des trichorrhexies noueuses (TN) acquises sont multiples. Des anomalies structurelles des tiges pilaires qui constituent la cause la plus fréquente de perte et de "casse" des cheveux, avec, à la clé un risque d’alopécie. Dans le Journal of Dermatological Treatment, les dermatologues de la Johns Hopkins nous expliquent comment bien adapter les soins capillaires à la nature du cheveu peut, en toute sécurité, réduire de manière efficace la perte des cheveux. La TN ? L’un des rares troubles capillaires à pouvoir être réellement corrigés.

Les auteurs rappellent que l’incidence des trichorrhexies noueuses acquises (trichorrhexis nodosa) est plus élevée chez les Noirs où ces anomalies sont aggravées par les défrisages fréquents du cheveu. Leur objectif, apporter aux dermatologues et aux patients des conseils faciles pour résoudre ces formes de perte de cheveux avec des options non médicales.

Les facteurs de risque de TN :

·   en cause, en premier lieu, les dispositifs de séchage des cheveux, les fers à friser mais aussi tous les traitements chimiques, dont les colorations. Tous ces facteurs qui contribuent à endommager la couche externe protectrice de la tige du cheveu, appelé la cuticule, peuvent également altérer la structure de la protéine du cheveu, ce qui abime les fibres corticales jusqu’à la formation de points de rupture.

·   les patients d’origine africaine ont également un risque accru de perte de cheveux liée à la TN. Leurs cheveux présentent des spécificités structurelles, au niveau des fibres du cheveu, qui suivent une forme asymétrique et une courbure favorisant ces points de rupture dans la tige du cheveu.

·   Plus généralement, le cheveu bouclé présente des différences dans sa capacité d’hydratation, qui ont tendance à le rendre plus sec et plus sensible à la rupture.

Le lavage des cheveux : c’est un geste majeur pour la santé du cheveu,  » la pierre angulaire  » écrivent même les auteurs. Un shampoinage inadapté des cheveux et du cuir chevelu peut entraîner une accumulation de résidus du produit qui peut favoriser la survenue de problèmes comme la dermatite séborrhéique et irritante.

Des remèdes simples et non médicamenteux : les chercheurs ont effectué une revue de la littérature, portant sur les différents traitements possibles de la TN :

·   le choix d’un shampooing adapté au type de cheveux est extrêmement important pour  » limiter la casse et la perte  » des cheveux : si la plupart des shampooings comprennent les tensioactifs, qui sont les ingrédients actifs qui lient le sébum et l’eau, 3 types de tensioactifs peuvent être recherchés lors du choix d’un shampooing: anionique, amphotère et non ionique :

   les surfactants anioniques sont mieux adaptés aux cheveux gras, sont très efficaces pour nettoyer les cheveux, mais peuvent les assécher et les rendre plus cassants,

   les agents tensioactifs non ioniques ou amphotères sont plutôt adaptés à des cheveux noirs naturels ou aux cheveux secs, endommagés ou colorés. Ces types de shampooings sont plus doux et moins susceptibles d’assécher le cheveu.

·   la fréquence des shampoings : cette fréquence de lavage est essentielle pour minimiser l’impact du TN. Elle va varier considérablement en fonction de nombreux facteurs, dont l’âge, l’origine ethnique et l’état des cheveux. Des cheveux frisés devront être lavés moins fréquemment, des cheveux lisses plus fréquemment, le sébum couvrant toute la tige- et pouvant favoriser les cheveux gras. Ainsi, les auteurs dermatologues conseillent aux personnes ayant des cheveux secs, abimés ou frisés de se limiter à 1 shampoing par semaine. Des cheveux raides en revanche pourront être shampouinés tous les jours, si nécessaire.

Le soin des cheveux est sans doute l’étape la plus importante pour la santé capillaire. Les conditionneurs peuvent contribuer à augmenter la souplesse du cheveu, éliminer l’électricité statique et temporairement réparer certains dommages comme les fourches.

·   On préfèrera les conditionneurs durables (de type crème), sans rinçage, laissés sur les cheveux pendant au moins 10 minutes et parfois sous une chaleur modérée, qui améliorent l‘hydratation profonde du cheveu. Ces conditionneurs profonds sont bénéfiques pour les cheveux sévèrement endommagés.

·   Les conditionneurs à base de protéines sont plus bénéfiques pour les cheveux secs et abîmés, cependant ils ne devraient être appliqués que s’appliquent sur une base mensuelle ou bimestrielle, car leur surutilisation pourrait, a contrario, augmenter la fragilité du cheveu.

La méthode douce : la méthode  » repurposed soak-and-smear  » peut enfin permettre aussi de réduire au minimum la rupture des cheveux et de prévenir la perte liée à la TN. De quoi s’agit-il ?

1.   Se laver les cheveux normalement et les sécherdoucement avec une serviette,

2.   appliquer un conditionneur à laisser sur les cheveux,

3.   puis appliquez immédiatement une crème hydratante huileuse ou épaisse, à base d’huile de coco, d’huile d’olive, jojoba, de vaseline …

4.   laisser sécher naturellement les cheveux à l’air.

Cette méthode augmente la rétention d’humidité, ce qui augmente l’élasticité des cheveux et réduit les noeuds. Elle apporte une protection accrue contre les dommages et peut être répétée aussi souvent que nécessaire et adaptée en fonction des besoins (type de shampooing / type de conditionneur).

Ces quelques principes de bons soins capillaires peuvent réellement améliorer l’état des cheveux des personnes atteintes de TN. Mais il faut se rappeler que puisque les cheveux sont un tissu non vivant, la réparation totale de la tige du cheveu n’est pas possible. Cependant les soins et les produits, lorsqu’ils sont bien adaptés peuvent améliorer la santé globale des cheveux et augmenter leur résistance aux traumatismes.

Source: Journal of Dermatological Treatment Nov, 2016 DOI: 10.1080/09546634.2016.1246704 Breaking the cycle of hair breakage: pearls for the management of acquired trichorrhexis nodosa

CHUTE des CHEVEUX et trichorrhexie : Des soins capillaires pour limiter la casse  – Journal of Dermatological Treatment
Plus surl’Alopécie, la Calvitie


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70871 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine