Magazine Société

Non le candidat du PS n'est pas le candidat de la gauche. C'en est même primaire que de le laisser suggérer!

Publié le 29 novembre 2016 par Micheltabanou
"Les primaires citoyennes désigneront en janvier 2017 un candidat unique de la gauche et des écologistes. Elles sont co-organisées par les acteurs de la Belle Alliance Populaire (le Parti socialiste, l'UDE, et le Parti Ecologiste)." Quel culot à vouloir faire croire qu'il sera la gauche. Il est unique oui mais quid de cette majorité municipale bien comprise par les électeurs. Il réalise cet exploit d'être membre du parti socialiste et du parti des dupes en se confortant dans cette idée qu'il serait à lui seul la gauche fontenaysienne.

En outre dans sa hâte le candidat socialiste - car il s'agit de lui - Patrice Bedouret en oublie que Laurence Abeille, députée sortante, est écologiste. Elle siège d'ailleurs en tant que tel au parlement. La question à se poser est celle de savoir quel appendice renommé Les Écologistes trouvera-t-il, notre baudruche d'un PS évanescent, pour s'agréger à ses primaires qui ne peuvent ni ne sont celles de la gauche!
Il s'autorise des libéralités mais... confidence pour confidence ne peut-il être autrement avec ce ventre mou du libéralisme? Bref encore une fois notre ambitieux aux accents scrupuleusement égotistes avec ses abords narcissiques de se donner toujours Raison et de se distribuer des satisfécits rétroactifs va nous rejouer la divertissante comédie des municipales qui ont précipité le parti socialiste dans un abyssal abîme conclu par une absence et une approche parcellaire des réalités locales.
J'en veux pour exemple sa méconnaissance totale des projets municipaux aux Alouettes déployés dans le cadre de la SPL.
Point qui figure à l'ordre du jour de notre prochain conseil municipal mais il est vrai que la sanction électorale de 2014 et l'indigence politique ayant mené le PS à se retirer de la majorité obère sa faculté de connaître les dossiers et altère sa capacité de réflexion avec pour conséquence de l`entraîner vers la confusion. Monsieur Bedouret est fidèle à son principe d'hécatombe alors que l'heure est à la gravité et au redressement d'une politique de gauche prompte à contrecarrer socialement les attaques de la droite ultra conservatrice positionnée en ordre de marché autour de Fillon avec sûrement le retour de Patrick Beaudouin comme candidat.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheltabanou 5852 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine