Magazine

Enrichir le réel et remplir un rôle d’intermédiation, de décryptage pour le client

Publié le 26 mai 2008 par Philipprfabry

Dans un vieux document j’avais écrit, pour m’amuser, e-tourismus delendus est. En effet, je pense que le concept d’”e-tourisme” prend insuffisamment en compte les enjeux de demain. Certes vous direz que je joue avec les mots, certes…

La définition traditionnelle, y en-a-t’il vraiment une ?, du e-tourisme est qu’il « concerne les acteurs du tourisme qui développent leurs activités via Internet » ou du point de vue du consommateur « Le Tourisme Electronique, autrement nommé le E-Tourisme, est un moyen de préparer, d’organiser et de réserver ses vacances via internet. ». C’est, à mon sens, une approche qui n’englobe pas tous les enjeux du tourisme sur LES internet.

La vision traditionnelle du e-tourisme se résume à conquérir, séduire, informer, réserver et fidéliser le consommateur. Il convient plutôt de parler de tourisme et technologies de l’information et de la communication (TIC). Les TIC ne sont plus simplement une couche qui s’ajoute au produit ou qui permette de le vendre. Les TIC doivent être de plus en plus au cœur du produit. L’enjeu est de bien penser l’intégration d’Internet/TIC dès la conception de l’offre. L’idée de base est donc de bien mettre les TIC au cœur du produit (wifi dans les hôtels, guides numériques pour la visite…).

Les consommateurs sont de plus en plus à la recherche de services leur permettant de vivre pleinement leur séjour. Les audioguides, ou bien les mobiles multimédias (GPS) pour répondre aux besoins de médiation et d’explications à la carte d’un lieu ouvert : expliquer ce que je vois, où je peux aller. L’idée maîtresse est d’aider les touristes à mieux comprendre et à se repérer. Les « Géo services » sont devenue la nouvelle coqueluche du voyageur car ils permettent de visiter un lieu à son gré, selon ses envies, dans la langue de son choix, à la vitesse de son choix et sans être assujetti à un groupe et à ses contraintes et de ne plus se perdre, d’avoir des repères. Cela permet également de toucher des nouveaux publics et d’enrichir son offre (Exemple du « Geocaching » - Chasse au trésor dans le Doubs, « Le Doubs GPS Safari » : une sélection de 21 parcours de cette nouvelle forme de randonnée assistée par GPS est ainsi répertoriée dans le guide. Chaque fiche comporte les coordonnées satellites du point de départ, l’énigme à résoudre, les niveaux de difficulté de l’itinéraire et du trésor à découvrir ainsi que la durée approximative de la balade. Un encadré indique les sites touristiques proches à visiter : découverte du patrimoine naturel, sites patrimoniaux ou gastronomiques.

L’enjeu est de toucher un nouveau public auquel il faut proposer d’autres activités. Les nouvelles générations viendront à la visite culturelle ou touristique avec comme motivation de trouver nouvelles applications à leur compagnon (portable, PDA…).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philipprfabry 30 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog