Magazine

Un « Penseur » de près de 4 000 ans découvert en Israël

Publié le 24 novembre 2016 par Servefa
7

Le « Penseur » découvert en Israël sur une carafe de l’Age du bronze. © Autorité des antiquités d’Israël.

C’EST UNE JOLIE petite découverte qui vient d’être dévoilée, mercredi 23 novembre, par l’Autorité des antiquités d’Israël, l’organisme public responsable des sites et des fouilles archéologiques dans le pays. Un personnage assis, le menton dans la main droite, la main gauche posée sur un genou, dans une posture qui évoque irrésistiblement le Penseur d’Auguste Rodin.  Haut de seulement 18 centimètres, le mystérieux bonhomme, doté d’immenses yeux ronds, fait partie intégrante d’une carafe en terre cuite dégagée en octobre lors du tout dernier jour des fouilles réalisées dans la ville de Yehud, non loin de Tel-Aviv, préalablement à la construction d’un immeuble.

3

La figurine lors de son dégagement. © Autorité des antiquités d’Israël.

L’objet date de 3 800 ans. Selon Gilad Itach, le responsable de la fouille cité par le Times of Israel, il semblerait qu’on ait « d’abord préparé une poterie caractéristique de la période, et qu’ensuite ait été ajoutée cette statue unique », dont aucun autre exemple n’est connu. « Le niveau de précision et de détail atteint dans la création de cette sculpture de près de 4 000 ans est extrêmement impressionnant, ajoute l’archéologue israélien. Le col de la carafe a servi de base pour former la partie supérieure de la figurine, après quoi les bras, les jambes et le visage ont été ajoutés à la sculpture. »

Contexte funéraire

La découverte s’est faite dans un contexte funéraire. La ville de Yehud s’étendant rapidement, plusieurs fouilles archéologiques préventives ont été menées ces dernières années sur les terrains destinés à la construction. Une nécropole de l’Age du bronze a ainsi été mise au jour non loin de là en 2014, où un ensemble de 94 tombes ont été dégagées. Les défunts étaient inhumés avec tout un matériel funéraire : poteries, objets métalliques comme des poignards, des copies de scarabées égyptiens (petits objets en forme de scarabées, servant souvent d’amulettes), bijoux et ossements animaux.

7-a

Le « Penseur » vu de profil. © Autorité des antiquités d’Israël.

De ce point de vue, le site d’où provient la carafe au « Penseur » est bien caractéristique de son époque. L’équipe d’archéologues y a aussi trouvé d’autres éléments de vaisselle, des poignards, des pointes de flèches en métal, une lame de hache, ainsi que des ossements de mouton et d’un autre animal qui pourrait être un âne. « Il était ordinaire dans l’Antiquité de croire que les objets qui étaient enterrés aux côtés d’un individu le suivaient dans l’au-delà, explique Gilad Itach. Pour autant que je sache, un si riche assemblage funéraire incluant une poterie aussi unique n’avait encore jamais été découvert dans le pays. » Même si l’on ignore qui était le défunt, l’archéologue israélien suppose qu’il s’agissait d’un membre éminent du peuple cananéen qui habitait la région à l’Age du bronze.

Pierre Barthélémy (suivez-moi ici sur Twitter ou bien là sur Facebook)

Lire aussi : Une mystérieuse structure engloutie découverte dans un lac d’Israël

  • Twitter
  • Google Plus
  • YahooBuzz
  • LinkedIn
  • Netvibes
  • Delicious
  • Digg
  • Add to favorites
  • RSS

Signaler ce contenu comme inapproprié


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Servefa 42 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte