Magazine Info Locale

Madona et Pierre Corneille ont des ancêtres dans l'Eure : et vous ?

Publié le 16 décembre 2016 par Gezale

Madona et Pierre Corneille ont des ancêtres dans l'Eure : et vous ?

Jean-Pierre Raux en action. (photo JCH)

Madona et ses ancêtres originaires de la région du Neubourg. Mitterrand cousin éloigné (très) de Giscard d’Estaing. Radiguet, Corneille, Duruflé etc. tous liés à notre département…la généalogie permet les associations les plus improbables. Et quand un grand chef de la pratique de cette passion explique comment conduire des recherches personnelles sur les origines de chacun, quel plaisir de l’écouter.
Invité par l’Université populaire de Louviers, ce jeudi, Jean-Pierre Raux, le président du Cercle des généalogistes de l’Eure, ne s’est pas contenté d’expliquer pourquoi il faut conserver les images de communion, les photos de baptêmes ou de mariage, lire avec attention les épitaphes des monuments funéraires, et pourquoi la généalogie fait appel à des qualités spécifiques : la patience par exemple et le plaisir d’apprendre. Il est parvenu, avec une décontraction apparente et un solide sens de l’humour, à communiquer cette envie de connaître ses ancêtres mais également de s’intéresser à leur vie.
Les dates de naissances, les appariements, l’arbre généalogique ne lui suffisent pas. Il propose de s’intéresser aux contextes historique et géographique, aux métiers pratiqués, aux positions sociales des uns et des autres sachant qu’il y a peu encore, la plupart de nos ancêtres étaient liés à la terre et à sa culture. Jean-Pierre Raux propose quelques pistes simples pour débuter en généalogie et vante Internet (1) lequel ne remplacera jamais les recherches dans les mairies, les Archives départementales, enfinet surtout, la consultation des archives familiales dont on ne mesure pas toujours le vif intérêt qu’elle suscite quand on sait les lire. Sans oublier les registres paroissiaux pour toutes les recherches antérieures à 1792 date de naissance de l’état-civil républicain.
Cette conférence de vulgarisation suscitera sans doute quelques vocations. Personnellement, je ne regarderai plus de la même façon les photos de mes grands-parents ou les cartes postales que j’ai amassées au fil du temps. Je prendrai dorénavant le temps de lire les menus des quelques mariages auxquels j’ai été invités et vais, de ce pas, tenter de retrouver le livret militaire de mon père dont j’ignorais qu’il contînt tant de trésors…
(1) Il existe évidemment de nombreux sites liés à la généalogie. Jean-Pierre Raux en a cité quelques-uns tels que « mémoire des hommes » ou « geneanet ». Je vous conseille de trier le bon grain de l’ivraie et de préférer les sites gratuits.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine