Magazine Société

Des frontières aériennes pour stopper les épidémies

Publié le 17 décembre 2016 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! Recherche par tags (mots-clés) Recherche d'évènements (agenda) Chaque année en décembre la période de Noël est propice aux achats alimentaires. Pour le repas de Noël ou le réveillon du 24, l'hôte confectionne son menu avec des produits nobles tels que du chapon, de la dinde, de la pintade, du coq ou le célèbre foie gras. Mais ces produits ne sont désormais plus exportable à l'étranger.

La Hongrie, l'Allemagne et l'Ukraine sont aussi touchés. La Serbie est exposée au H5N8 depuis le 2 décembre 2016, suite à l'identification du virus hautement pathogène chez six oiseaux sauvages. Mais il est également présent au delà des frontières de l'Europe, où des cas ont été recensés dans des élevages de volailles en Égypte, Tunisie ou Israël. La commission européenne appelle les différents États membres à renforcer leur vigilance. Les animaux porteurs qui migrent contaminent les individus non touchés par le virus dans les élevages, parcs ou au sein de l'avifaune.

Mais chez l'Homme a également été observé une recrudescence des maladies disparues. Celles ci proviennent principalement de migrants victimes d'un manque d'hygiène. Des cas de vérole, scarlatine, de galle, et de coqueluche ont été identifiés. Les moyens de propagation de ces virus sont pour la plupart les transports en commun.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 108031 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine