Magazine High tech

BlackBerry s’attaque au marché des voitures autonomes

Publié le 19 décembre 2016 par _nicolas @BranchezVous
BlackBerry s’attaque au marché des voitures autonomes

Jadis célèbre pour ses téléphones intelligents, l’entreprise canadienne BlackBerry annoncera aujourd’hui l’ouverture d’un centre de recherche consacré au développement d’un système d’assistance avancée de conduite automobile.

Comme le rapporte ce matin Reuters, la course au développement de voitures autonomes gagne un nouveau joueur en BlackBerry. Si l’entreprise s’est gardée de confirmer quoi que ce soit à l’agence de nouvelles, le cabinet du premier ministre a pour sa part annoncé que Justin Trudeau sera présent à la conférence de presse de BlackBerry qui doit avoir lieu aujourd’hui à Waterloo, en Ontario.

BlackBerry exploitera des véhicules Lincoln et Ford modifiés pour y inclure le matériel et les logiciels nécessaires à la conduite autonome lors de ses mises à l’essai.

L’avenir de BlackBerry se jouera donc dans le secteur de l’automobile; plus précisément, le très concurrentiel segment de la voiture autonome.

Toujours selon Reuters, le nouveau centre sera annexé aux opérations existantes de la filiale QNX, acquise par BlackBerry en 2010, qui se spécialise dans la conception de logiciels de divertissements destinés au marché de l’automobile. BlackBerry souhaite ainsi développer des dispositifs avancés de conduite comme le freinage automatique d’urgence, la régulation intelligente de la vitesse, et le pilotage autonome complet.

L’entreprise exploitera des véhicules Lincoln et Ford modifiés pour y inclure le matériel et les logiciels nécessaires à la conduite autonome lors de ses mises à l’essai, possiblement en partenariat avec le constructeur automobile. BlackBerry compte d’ailleurs parmi les trois entreprises à avoir reçu le feu vert du gouvernement de l’Ontario pour tester des voitures autonomes sur la voie publique.

En ce qui concerne l’avenir de BlackBerry dans l’industrie du téléphone intelligent, soulignons que l’entreprise a annoncé la semaine dernière avoir conclu un accord avec le fabricant chinois TCL pour l’exploitation de sa marque à l’échelle internationale – à l’exception des marchés du Népal, Bangladesh, Sri Lanka, de l’Inde et de l’Indonésie. Le nom BlackBerry dans ces territoires sera exploité par PT BB Merah Putih, une coentreprise avec PT Tiphone Mobile fondée en septembre dernier.

Reste à voir maintenant comment BlackBerry tirera son épingle du jeu devant ses rivaux américains Tesla, Waymo (filiale d’Alphabet, maison mère de Google) et Uber.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


_nicolas 159485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine