Magazine Société

Un chœur rouge pour la mer noire

Publié le 30 décembre 2016 par Fabianus

UN CHŒUR ROUGE POUR LA MER NOIRE
Un Tupolev Tu-154 s’est écrasé en Mer Noire dimanche 25 décembre 2016. Un drôle de Noël pour les passagers parmi lesquels se trouvaient 64 membres des chœurs de l’armée rouge. Une mer noire avec un cœur de larmes rouges, voilà bien un triste tableau stendhalien et une immense émotion pour la Russie. Les célèbres choristes devaient fêter le Nouvel an avec les soldats russes stationnés en Syrie depuis septembre 2015 en soutien à l’armée de Bachar al-Assad dont le cœur de l’arme est ruse. On a vite pensé à un attentat, une vengeance contre Poutine ou contre le maître de Damas ! Mais pourquoi en faire payer le prix à de paisibles chanteurs : pourquoi cette haine ordonnée contre ces ténors d’honneur ? Pourquoi faudrait-il qu’on vous abatte, liés au vol, gars, bateliers de la Volga ? La première boîte noire, heureusement orange, a été retrouvée dans la mer dite de la même couleur (noire, pas orange). Elle semblerait conforter la piste de l’accident. On entend les pilotes évoquer des dysfonctionnements dans les volets d’ailes. La seconde boîte noire vient d’être récupérée. Elle devrait bientôt parler, à son tour, pour dissiper la thèse de l’attentat. Reste que Poutine ne pourra pas compter sur de jolies voix pour fêter sa victoire contre les rebelles syriens alors même qu’il aurait tout fait pour donner des voix à Trump, le nouvel hôte de la Maison Blanche ! L’administration américaine accuse, en effet, la Russie d’avoir orchestré des piratages informatiques qui ont mené au vol et à publication de milliers de mails de responsables démocrates. Une telle ingérence aurait brouillé le message d’Hillary Clinton voire l’aurait discrédité ! Par représailles, Obama annonce l’expulsion de 35 agents des services de renseignement russe ! L’histoire ne dit pas s’ils retourneront chez eux en Tupolev Tu-154 ! Ce qui semble certain est l’âme amère, noire, de Poutine !
Pas question pour lui d’aller voir ce film américain, de Clint Eastwood, ce fameux « Sully » qui évoque le sauvetage miraculeux d’un avion. Oui, un bel hommage au commandant Sully Sullenberger qui avait réussi a posé son Airbus A320 sur les eaux glacées du fleuve Hudson, en 2009, sauvant ainsi la vie de 155 passagers qui n’étaient même pas à vouloir concourir pour la nouvelle star !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fabianus 1077 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine