Magazine Science

Simplification des formules en physique espace-temps

Publié le 02 janvier 2017 par Feydharkonnen

Si vous discutez entre amis à propos de la physique et de ses "espérances", rapidement la conversation dérivera sur le voyage espace-temps.

Alors, si vous vous intéressez un peu plus profondément à la question, que vous consultez les manuels, le constat devient très vite alarmant: la physique espace-temps est encombrée de 2 éléments gênants apparemment irréductibles: les masses et les charges électriques. Car ces 2 éléments ne semblent pas se réduire à des quantités spatiales ou temporelles... mais se combinent quand même avec les secondes et les mètres pour former anarchiquement les concepts de "force", d 'interaction, d'énergie, de puissance, de permittivités électrique, de perméabilité magnétique.. !

Chapitre 1 du manuel du voyage espace-temps

Mais comment faire pour aller sur Mars en quelques minutes ? Patience..

Après 20 ans de recherche (plutôt opiniâtre qu'intensive), l'irréductibilité de la masse grave et de la charge électrique d'un corps ont été anéanties grâce à 2 découvertes évidentes sur leur définition: elles sont devenues les expressions de leur quantité de matière, et non plus l'inverse !

La matière elle-même se calcule en mètres-cubes ! C'est une topologie de l'énergie qui fabrique ses propres propriétés, suivant son utilisation.

Transformation de la masse en unités espace-temps

"Une accélération se calcule par unité d'espace / temps2; et la gravité terrestre (g) est aussi une accélération en e / t2 . Suivez bien le parcours, le raisonnement.

Si la "force de gravité" qui interagit entre un corps et la planète Terre, est égale à

Simplification des formules en physique espace-temps

Si  F= masse x accélération (a) ci-dessus, ALORS ci-dessous, l'accélération elle-même devient

Simplification des formules en physique espace-temps

Etant donné que (a) représente l'accélération terrestre, nous l'appellerons (g).

C'est ici qu'intervient le "jeu" de retour possible aux seules unités espace-temps: si g =a= [ G. masse terrestre sur le Rayon terrestre² (en e2], c'est que G s'exprime en 1/ secet la masse en mètre3   !

Ainsi nous obtenons nos premières mesures espace-temps simplifiées

G ou constante gravitationnelle en 1/ t² alors qu'à l'origine elle est en Newton. mètres² / kilo,   M ou la masse, en mètres3, alors qu'à l'origine elle s'exprime en kilos (sur Terre).                     g ou l'accélération de la pesanteur terrestre, en mètres /sec2                                                                       F  ou la force en mètres4 / sec2, alors qu'à l'origine nous avons des kilos / sec² pour F = M.a

Dans ce cas, un débit de masse par seconde se traduit en mètre3 / sec; c'est important pour ce qui suit. Mais occupons-nous d'abord de "régler leur compte" aux charges électriques, une fois pour toutes !

Transformation de la charge électrique en unités espace-temps

Dans leurs formidables conclusions analytiques, des électriciens comme Faraday, Volta, Ampère ... ont défini comme ils pouvaient les "potentiels" qui traduisent les mouvements et influences de l'électromagnétisme, ainsi que les "charges" basiques des "particules" comme les électrons, les protons, etc.. Mais qu'est-ce qu'une charge ?..Curieusement, le Comité international des poids et mesures a d'abord défini un potentiel, l'ampère avant même celui de la charge: le coulomb: l'encadré qui suit est tiré de Wikipedia/cliquez ici

Simplification des formules en physique espace-temps

Relisez bien ce qui précède, parce qu'il vaut son pesant d'or: l'ampère est un courant, un débit de charge électrique mesuré par une force mécanique; selon le principe d'équivalence, il correspond exactement à un débit de masse !

Donc, si l'ampère est une notion mécanique de débit de masse électrique en mètre3 / sec, alors c'est le coulomb lui-même qui est la masse, en mètre3 !

Nous pouvons donc tirer la conclusion de ce premier chapitre sur la re-transformation des concepts et formules de la physique: tout peut revenir aux unités espace-temps.

Chapitre 2 du manuel 

Transformons les 70 meilleures formules de la physique en les réduisant à leur plus simple expression.

A suivre, article en construction.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Feydharkonnen 388 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte