Magazine High tech

Sans Steve Jobs, Apple n'est plus Apple

Publié le 05 janvier 2017 par Next51 @next51blog
Sans Steve Jobs, Apple n'est plus Apple Sans Steve Jobs, Apple n'est plus Apple Depuis la mort il y a cinq ans de son cofondateur Steve Jobs, Apple est devenu plus grand et plus fort, mais les doutes persistent pour l'avenir sans son emblématique dirigeant.

Sur le plan financier, la marque à la pomme n'a pas à se plaindre, mais certains analystes se demandent pourtant si Apple, qui avait révolutionné la téléphonie mobile avec l'iPhone en 2007 et le vaste écosystème d'applications l'accompagnant, n'est pas en perte de vitesse.

Apple s'est développé dans les services, comme la musique en ligne en streaming et les paiements mobiles, et on lui prête de grandes ambitions dans la réalité virtuelle et les voitures sans chauffeur. Mais le plus gros des revenus du groupe, assis sur d'immenses réserves de liquidités, provient toujours de l'iPhone.

L'actuel patron d'Apple, Tim Cook, a beau être applaudi pour les performances constantes obtenues, mais personne ne voit en lui le même genre de dirigeant que son illustre prédécesseur.

La pomme doit beaucoup de ses succès non au fait d'avoir été le premier sur un segment du marché mais à sa capacité d'améliorer et de perfectionner des produits.

Face à la saturation du marché des smartphones et à la concurrence de plus en plus agressive, il est difficile de dire si Apple serait dans une position différente si Steve Jobs était toujours vivant.

Tim Cook a laissé passer des opportunités de "réinventer" le groupe.

Sans Steve Jobs, Apple n'est plus Apple...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Next51 25744 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine