Magazine Conso

Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher

Publié le 09 janvier 2017 par Jpopeck @MontreCardioGPS

Au sein de la vaste gamme de montres GPS Garmin, la Vivoactive HR ne se situe pas dans le haut du spectre, mais est probablement le meilleur exemple de polyvalence (la montre cardio GPS à tout faire). OK, il y a aussi la Fenix 3 HR qui sait tout faire, mais c'est pas le même budget. Course à pied, vélo, en salle ou en extérieur, natation, golf, rameur, ski de fond... La Vivoactive HR est faite pour les sportifs touche-à-tout qui veulent pouvoir suivre toutes leurs activités (y compris l'activité quotidienne de marche) sur une seule montre.

Il m'a fallu longtemps pour me procurer cette Vivoactive HR en test, mais je n'ai pas été déçu. Ca a même été une révélation. Car à force de jouer avec, j'ai même réalisé qu'elle avait un potentiel que j'avais sous-estimé : se transformer en Fenix 3 HR pour pas cher grâce à la plateforme de téléchargement Garmin Connect IQ (à tel point que j'ai même décidé d'en faire un paragraphe spécifique de cet article de test).

Présentation de la Garmin Vivoactive HR
Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher

J'ai longtemps regretté le design de la Vivoactive première du nom. J'aimais bien cette petite montre GPS au look d'Apple Watch. Sauf que la Vivoactive HR est une mutation complète et ressemble plus à une TomTom Runner 2 ou un Fitbit Surge, avec son écran allongé et un boitier qui ne dépasse pas sur les côtés du bracelet. On dirait même presque un bracelet tracker d'activité, juste un peu plus large. Bon, après quelques semaines d'utilisation quotidienne, je m'y suis habitué et ça ne me choque plus vraiment. On remarquera l'absence de l'inscription 'Garmin' qu'on trouve d'habitude écrit en relativement gros sur la face avant. Ici, c'est gravé sur la boucle, ce qui est quand même plus discret.

Le boitier fait 30mm de large et 57mm de haut. C'est-à-dire qu'en fait il est plus haut que celui de la Forerunner 920XT. Et même plus que celui de la Fenix 3 (51mm) ! Même si elle reste fine (11mm d'épaisseur, il ne faut donc pas croire qu'elle s'adaptera aussi bien sur les petits poignets que la Vivoactive. Ce n'est plus du tout la même montre. Ca se ressent aussi au niveau du poids, puisqu'elle passe à 48g. C'est 2g de moins que la TomTom Runner 3, mais 6g de plus qu'une Forerunner 235.

La recharge se fait avec un nouveau système (encore...) qui vient se clipser sur l'arrière du boitier et reste en place grâce à 2 encoches situées sur les côtés. Si le boitier de la Vivoactive HR a grandi, c'est aussi pour y loger une plus grosse batterie. Il faut toujours se méfier de l'autonomie qu'annonce Garmin (13h d'enregistrement). Mes tests pendant différentes activités, en enregistrement toutes les secondes (pour précision GPS la meilleure possible) ont plutôt donné 10h, voire 11h en coupant le Bluetooth. Le mode smart permet d'améliorer un peu cette autonomie en perdant un peu de précision GPS. Dans ce domaine, la Vivoactive HR est également compatible avec le système GLONASS.

Quand on creuse un peu dans les caractéristiques physiques, on a du mal à croire que l'écran a en fait les mêmes dimensions que celui de la Vivoactive. Il a juste effectué une rotation de 90 degrés et se présente maintenant en format portrait au lieu de paysage. Mais c'est bien le même. Il y a juste beaucoup d'encadrement tout autour. Du coup, on pourrait regretter qu'il n'ait pas gagné en résolution et reste à 148 x 205 pixels, bien loin de ce qu'on trouve sur les smartwatches en 2016. Il s'agit d'un écran tactile couleur. La fonction tactile est très réactive et bien utile. Tant mieux, car avec seulement 2 boutons sur la face avant, en dessous de l'écran, vous ne pourrez pas vous en passer pour naviguer dans les menus. Il reste que l'eau perturbe un peu son fonctionnement. La fonction de verrouillage de l'écran peut donc s'avérer utile dans des conditions de grosse pluie.

Le point faible, comme pour presque toutes les montres de sport à écran couleur, c'est qu'il est assez terne (difficilement lisible dans la pénombre). Il faudra jouer avec l'angle du poignet ou utiliser le rétroéclairage qui s'active soit par la pression d'un bouton, soit en tapant sur l'écran, soit par un mouvement de poignet. Dans la pure tradition Garmin, qui permet de faire plein de réglages directement sur la montre, il est possible de paramétrer complètement le rétroéclairage : activation/désactivation, mode de déclenchement par mouvement, durée d'éclairage (10 secondes par défaut), luminosité (3/10 par défaut). Ca permet de l'accorder avec les besoins de chacun et l'autonomie de batterie qu'on est prêt à sacrifier.

A partir de l'écran d'heure, on peut faire défiler un nombre incroyable d'écrans (widgets) de haut en bas ou de bas en haut. Et on trouve : ma journée, nombre de pas, minutes intensives, calories, dernier sport, dernière course, dernier vélo, dernière nage, golf, météo, smart notifications, fréquence cardiaque, calendrier, commande de musique, Varia, Virb. Heureusement, chaque widget peut être activé ou désactivé individuellement et on peut choisir l'ordre dans lequel on veut qu'ils apparaissent. En plus la plupart de ces widgets peuvent être personnalisés par différents paramètres d'affichage directement depuis la montre. Et en plus en plus, certains widgets sont en fait composés de 2 ou 3 écrans, qu'on peut afficher en tapant sur l'écran. Exemple, le widget du nombre de pas de la journée peut se transformer en une vue jour par jour sur la semaine passée ; celui de la fréquence cardiaque affiche soit la courbe sur 4 heures, soit la fréquence cardiaque au repos sur 1 semaine. Le menu est très riche mais reste intuitif. Ot on peut accéder à certains paramètres par plusieurs chemins.

Vous commencez à sentir la puissance de cette montre de sport ?

Au dos du boitier se loge le capteur cardio optique de Garmin, le même qui équipe la Forerunner 235. Il permet d'une part de se passer de ceinture cardio pour mesurer la fréquence cardiaque et d'autre part de suivre le cardio 24h/24 puis d'en déduire la fréquence cardiaque au repos (que vous pourrez utiliser pour affiner vos zones cardio en entrainement). Si vous voulez en savoir plus concernant sa fiabilité, cherchez la section spécifique plus bas dans ce test. Pour une activité sportive nécessitant une meilleure précision, il est toujours possible d'utiliser une ceinture cardio ANT+ et désactiver le cardio optique.

Pour lancer une activité de sport, on appuie sur le bouton de droite. Et là, une énorme liste apparait : course à pied, vélo, piscine, golf, marche, aviron, stand up paddle, ski, ski de fond, course en salle, vélo en salle, marche en intérieur, rameur, musculation, cardio, autre. Il est ensuite possible d'en ajouter d'autres. Je me suis par exemple créé un profil trail.

Pour chaque écran, on peut afficher de 2 à 3 données. C'est un peu dommage, car je pense que l'écran allongé aurait largement permis un format d'affichage à 4 lignes, comme sur la Polar M600. D'autant que la Vivoactive avait un affichage à 4 données. La Vivoactive HR ne se limite pas à afficher le temps, la distance et le cardio. Les champs de données paramétrables incluent :

  • Fréquence cardiaque (instantanée, tour, moyenne, % FCmax, % RFC, zone cardio)
  • Allure (instantanée, tour, dernier tour, moyenne)
  • Allure dernière longueur (natation)
  • Altitude
  • Dénivelé (positif et négatif)
  • Cadence course à pied et vélo (instantanée, tour, dernier tour, moyenne)
  • Calories
  • Chrono (total, tour, dernier tour, dans la zone cardio)
  • Distance (totale, tour, dernier tour)
  • Heure lever / coucher du soleil
  • Mouvements (nombre, moyenne, fréquence, distance par mouvement, mouvements par longueur)
  • Nombre de tours
  • Nombre de longueurs (natation)
  • Pas
  • SWOLF (natation)
  • Température
  • Vitesse (totale, tour, dernier tour, max, moyenne)
  • Vitesse verticale (instantanée, moyenne sur 30s)

Les alertes se font par vibrations et il faut savoir qu'il n'y a pas d'alerte sonore. Mais Garmin a implémenté la possibilité de modifier l'intensité des vibrations sur une échelle de 1 à 10. Et ça, je trouve que c'est une super bonne idée.

Comme sa prédécesseur, elle est étanche à 50m, caractéristique nécessaire pour une utilisation en natation. La nouveauté, qui fait une grosse différence (vous le verrez dans la suite de ce test), c'est l'introduction d'un altimètre barométrique (plus précis qu'un altimètre GPS). C'est très très rare à ce niveau de prix. Nativement, elle dispose d'un retour au point de départ, mais pas du suivi d'itinéraire. En fait, ce n'est pas réellement un retour au point de départ mais un retour vers une position enregistrée. Ca revient presque au même, sauf qu'il faut avoir pensé à enregistrer la position de départ.

La Vivoactive HR dispose d'une connexion Bluetooth qui permet de la coupler avec n'importe quel smartphone sur lequel l'application Garmin Connect est installée. Cette liaison est ensuite utilisable pour les fonctions de montre connectée et pour transférer les données sans fil.

Course à pied
Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher

Pour la course à pied, la Vivoactive HR se place clairement au-dessus des montres GPS de base, avec des données comme la vitesse ascensionnelle ou la cadence. Elle possède en fait 2 modes de course à pied, en extérieur (avec GPS) et en intérieur (GPS éteint et distance calculée avec l'accéléromètre). Mais on remarquera quelques faiblesses par rapport à une pure montre GPS running comme la Forerunner 235. Elle n'évalue pas le VO2max, ni la récupération. Bref, pas de fonctions avancées.

En plus de la disposition des écrans de données, on peut configurer quelques options, comme pour chaque mode sportif : tours automatiques (on peut aussi faire des tours manuels avec le bouton de gauche), pause automatique, défilement automatique des écrans, GPS/GLONASS, activer la jauge cardio, plus la couleur dominante de l'affichage.

En revanche, pour changer d'écran pendant la course, il faut utiliser l'écran tactile, en faisant défiler vers le haut ou vers le bas. Si c'est assez facile et réactif, ça pose problème lorsqu'il pleut, car la pluie perturbe son fonctionnement et qu'il n'y a pas de bouton en solution de secours.

L'allure est vraiment stable, lissée sur environ 5-6 secondes (d'après mes observations) et affiché par pas de 5 secondes. En fait c'est un avantage et un inconvénient. L'avantage, c'est que c'est stable, ça ne fluctue pas de façon erratique. Si vous avez l'habitude d'utiliser l'allure moyenne au tour, vous apprécierez. Si vous avez l'habitude d'utiliser l'allure instantanée ou que vous faites du fractionné, vous n'apprécierez probablement pas.

Cela dit, ce qui manquera le plus aux passionnés de course à pied, c'est probablement les entrainements. Quoi, pas d'entrainements ? Ben non, il n'est pas possible de programmer une séance d'entrainement, que ce soit par objectif ou en fractionné. Pas de programme d'entrainement donc.

Vélo
Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher

Les modes spécifiques pour le cyclisme (extérieur avec GPS et intérieur sans GPS) s'utilisent comme les modes course à pied et on y retrouve les mêmes réglages. On peut afficher la vitesse en km/h au lieu de l'allure en min/km. Pour une utilisation plus poussée en vélo, il est possible de coupler la Vivoactive HR avec les capteurs de cadence/vitesse ANT+ de Garmin, mais pas de capteur de puissance.

Si vous la portez au poignet, elle enregistrera votre fréquence cardiaque ; si vous la montez sur le guidon il vous faudra une ceinture cardio. C'est probablement en vélo que la fonction de retransmission du rythme cardiaque est le plus utile. Si vous avez un compteur Garmin, alors la Vivoactive HR pourra retransmettre les données du capteur cardio optique sur la liaison ANT+. Ca permet d'afficher la fréquence cardiaque sur votre compteur sans porter de ceinture.

La limite en utilisation cyclisme, c'est l'affichage à maximum 3 données par écran. Car il est quand même pas évidant de faire défiler les écrans en manipulant l'écran tactile pendant qu'on roule.

Natation

La Vivoactive HR ne fait pas de concession en piscine et affiche le nombre de longueurs, la distance, l'allure, le nombre de mouvements, le SWOLF, etc. La première fois, il faudra régler la longueur de la piscine : 25m, 50m ou personnalisée. Pour les séances suivantes, votre dernier choix deviendra le choix par défaut.

En revanche ce n'est pas une montre GPS outdoor et il n'y a pas de mode natation en eau libre. Mais vous pouvez combler cette lacune en téléchargeant une appli sur Garmin Connect IQ (voir le paragraphe ci-dessous sur comment utiliser Connect IQ pour transformer votre Vivoactive HR en Fenix 3 HR).

Il faut noter que le capteur cardio est désactivé dans le mode natation. Ni Garmin ni aucune marque de montre GPS ne dispose actuellement d'un capteur cardio optique fiable dans l'eau. Je n'ai pas eu l'occasion de le tester, mais il semblerait qu'elle ne soit pas compatible avec les ceintures cardio Garmin spécifiques pour la natation HRM-Swim ou HRM-Tri. Il n'y a donc pas de solution pour enregistrer votre fréquence cardiaque pendant vos entrainements en natation.

Il en va de même pour l'écran tactile, qui ne fonctionne pas dans l'eau. Mais il est possible de marquer des tours manuels en appuyant sur un bouton. On peut aussi le verrouiller selon 4 modes : jamais, toujours, en mode montre uniquement, en activité uniquement.

Autres sports
Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher

La Vivoactive HR propose encore beaucoup de modes sportifs : golf, marche, aviron, stand up paddle, ski, ski de fond, marche en intérieur, rameur, musculation, cardio, et autre. Et si besoin, on peut en ajouter d'autres en utilisant la multitude de champs de données à disposition.

Le mode ski/snowboard enregistre les données de chacune de vos descentes. Et oui, grâce à l'altimètre barométrique, elle se met en pause automatiquement lors des montées et reprend l'enregistrement à chaque descente.

Les profils de sports de rame peuvent afficher des données spécifiques comme le nombre de mouvement, la cadence, la distance par mouvement, etc.

Précision GPS-GLONASS / cardio optique

Quelle que soit la marque, les capteurs cardio optiques ont à peu près tous les mêmes faiblesses. Ils n'aiment pas le froid, ni les variations de fréquence cardiaque à haute intensité. De façon générale, ils conviennent très bien pour suivre des séances d'endurance, mais posent problème sur des entrainements plus poussés comme en fractionné. Ca fait 1 an que je teste des montres cardio GPS sans ceinture de Garmin, la marque a donc une bonne expérience dans le domaine et a déjà fait plusieurs mises à jour logicielles pour assurer la précision de son capteur cardio Elevate.

Comme avec pas mal de capteurs cardio optique, la phase la plus critique est souvent les premières minutes. Ci-dessous, après la montée initiale, il a fallu 5 minutes au capteur pour accrocher le bon rythme cardiaque.

Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher
L'important avec un capteur cardio optique, c'est de bien le positionner (placer la montre environ 1 doigt au-dessus de l'os saillant du poignet, pas directement sur le poignet) et de resserrer un peu le bracelet par rapport à la position que vous utilisez normalement pour votre montre (1 ou 2 crans). Avec ça, on obtient de très bons résultats.

Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher
L'ennemi du capteur cardio optique, c'est le grand froid. Une sortie fin décembre par 2 degrés et il rate la plupart des grosses variations, avec des écarts allant jusqu'à 25 battements par minute.

Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher
Là où la Vivoactive HR m'a bluffé, c'est en vélo. J'obtiens d'habitude de moins bons résultats qu'en course à pied. Je l'explique par les vibrations du guidon et les muscles bandés autour du poignet qui perturbent la mesure du flux sanguin sous la peau. Mais regardez l'enregistrement ci-dessous et vous remarquerez peu d'écarts sur cette sortie, même avec de fortes variations d'intensité.

Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher
Du côté de la précision GPS, il y a eu des mauvais jours, mais globalement je la trouve très bonne. Et ne croyez pas que le GLONASS va arranger les problèmes des mauvais jours, c'est tout pareil. Un premier indicateur de la précision d'une montre GPS, c'est la superposition des traces aller et retour sur un même chemin. Même sur ce run en forêt, c'est presque parfait.

Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher
De manière générale, j'ai quand même trouvé la précision moins bonne que sur ma Spartan Ultra et les traces ci-dessous illustrent bien ce à quoi il faut s'attendre en termes de précision. Les traces aller se superposent bien (en bas), mais la Vivoactive HR diverge un peu au retour (en haut).

Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher
Et puis il y a les mauvais jours, avec des décalages inexplicables en terrain découvert. Il faut quand même relativiser ce genre de décalage de parallélisme, car au final l'erreur sur la distance totale n'est pas énorme. Mais c'est toujours énervant.

Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher
Le pire, c'est qu'il ne faut pas croire que le GLONASS est la solution miracle à ces problèmes. Ci-dessous j'ai superposés 2 traces réalisées sur le même itinéraire, dans les mêmes conditions (grand soleil), à 2 jours d'intervalle. Les 2 traces avec GPS seul se superposent presque parfaitement, normal on est en terrain découvert. Et finalement, c'est la trace GPS/GLONASS qui est la plus dégueulasse et qui s'écarte franchement du chemin.

Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher

Comment la transformer en montre GPS outdoor comme la Fenix 3 HR

La Vivoactive HR a déjà un altimètre barométrique et de nombreux profils sportifs, mais il lui manque quelques fonctionnalités pour devenir une montre GPS outdoor ou triathlon. La bonne nouvelle, c'est qu'on peut utiliser la plateforme de téléchargement Connect IQ pour ajouter ce qui lui manque (gratuitement !). Et vous allez voir qu'avec une montre GPS multisport à 200€, on va pouvoir la transformer en Fenix 3 HR.

Je vous propose ci-dessous 6 applications et widgets qui ajouteront un mode natation en eau libre, un mode triathlon, la navigation le long d'un itinéraire et via des Points of interest, le relevé de coordonnées GPS et la tendance météo sans connexion avec votre téléphone. Il ne manquera plus que les running dynamics à cette mini-Fenix 3.

Mode triathlon : Triathlon App

Cette appli gère les 3 phases d'un triathlon, plus les 2 transitions. L'écran de données n'est pas personnalisable. Attention, ce mode enregistre les 3 activités séparément dans Garmin Connect, qu'il faudra mettre bout à bout pour avoir votre triathlon au complet.

Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher
Natation eau libre : Swimming App Professional

Ajoute un mode natation en eau libre.

Baromètre météo : Barometer

Ce widget utilise le baromètre pour donner une tendance météo.

Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher
Navigation itinéraire : dwMap

Permet de faire du suivi d'itinéraire comme sur toutes les montres GPS outdoor, avec 2 niveaux de zoom et une surimpression en breadcrumb de la trace réalisée.

Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher
Navigation POI : Route Planer

Permet de faire de la navigation de point d'intérêt en point d'intérêt. Les fonctionnalités sont limitées dans la version gratuite. Je n'ai pas testé la version payante.

Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher
Relevé de position : GPS Position

Affiche les coordonnées GPS du lieu où vous vous trouvez.

Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher
Afficher 7 données sur un écran : Running App Professional

Permet d'afficher plus de données à l'écran lors d'une activité (temps, distance, vitesse, cadence, cardio, dénivelé, altitude.

Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher

Tracker d'activité
Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher

Garmin a déjà une bonne expérience du suivi d'activité quotidienne et c'est une fonctionnalité intégrée dans toutes les montres GPS récentes. Et c'est très complet !

La Vivoactive HR enregistre le nombre de pas, la distance parcourue, le nombre d'étages gravis, le nombre de minutes actives. Chaque widget affiche les données de la journée, et un tap sur l'écran permet d'afficher un graph sur la semaine. Les objectifs peuvent être personnalisés. Vous pouvez soit choisir un nombre fixe à atteindre (comme 10 000 pas par jour) ou laisser Garmin Connect trouver le bon objectif pour vous. Dans ce mode, le logiciel augmentera votre objectif chaque fois que vous l'atteignez ; et le diminuera chaque fois que vous n'aurez pas réussi à l'atteindre.

Il existe bon nombre de watchfaces (de base ou en téléchargement sur Connect IQ), numériques ou analogiques, qui affichent les données du tracker d'activité directement sur l'écran de l'heure. La résolution de l'écran ne permet pas d'afficher des watchfaces analogiques propres, les aiguilles sont trop pixelisées.

Et si jamais vous vous relâchez, l'alerte d'inactivité vous rappellera à l'ordre (à moins que vous ne la désactiviez). Attention toutefois, sur la watchface par défaut, la barre verticale rouge sur la gauche de l'écran n'est pas la barre d'inactivité, c'est juste pour faire beau. La barre d'inactivité s'y superposera sous la forme de chevrons blancs.

Le capteur cardio optique est également mis à contribution dans le suivi en continu. L'affichage par défaut donne la fréquence cardiaque en instantané et un graphique des 4 dernières heures avec des rappels de couleur en fonction de la zone cardio dans laquelle vous étiez. OK, ça ne sert à rien, c'est juste des données en plus, qui n'ont aucun impact sur ma vie. Mais c'est toujours marrant à regarder. Il permet surtout de mesurer la fréquence cardiaque au repos, qui est un bon indicateur de votre condition physique générale. L'entrainement régulier fait baisser le rythme cardiaque au repos. La fatigue ou la maladie le font au contraire remonter.

Enfin, quand vous dormez, elle ne s'arrête pas et continue d'enregistrer les phases de votre sommeil. Et c'est un domaine que j'ai testé intensivement ces dernières semaines, avec bébé 2 qui ne fait pas ses nuits. Je peux vous dire qu'on voit très bien à quels moments je me lève pendant la nuit. Bon d'accord, ça ne sert pas à grand-chose...

Move IQ est une nouveauté, qui détecte automatiquement certaines activités, même sans qu'on lance l'enregistrement d'une activité (ça existe aussi chez Fitbit). Sur le papier, ça semble intéressant. C'est censé mieux mesurer votre activité physique. Ca doit permettre, par exemple, d'enregistrer un trajet en Vélib. Parce que le problème, c'est que si vous faites 25 minutes de Vélib pour aller au boulot, il est peu probable que vous lanciez une activité vélo, et le tracker d'activité n'enregistrera aucun pas. Du coup, pour Garmin Connect, c'est comme si vous n'aviez rien fait. Move IQ est censé résoudre ce problème en enregistrant l'activité automatiquement. Le problème, c'est que les activités ainsi enregistrées n'apparaissent ni dans la partie 'activité', ni dans la partie 'tracker d'activité' de Garmin Connect. C'est caché au fin fond d'un autre menu. Du coup, si c'est difficile d'y accéder, ce n'est pas très utile. D'autre part, le GPS n'est pas activé, Move IQ n'utilise que le chrono, le capteur cardio et l'accéléromètre. Il ne faut pas s'attendre à des données de distance parcourue.

Montre connectée
Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher

La connexion Bluetooth permet de connecter la Vivoactive HR à votre smartphone en permanence. Bien sûr, ça pompe de la batterie sur la montre et sur le téléphone. Ca permet de recevoir des smart notifications, contrôler la lecture de musique, voir la météo, consulter son calendrier. Le service est super fiable, rapide et s'utilise vraiment intuitivement. Sur certaines watchfaces, le symbole Bluetooth indique si la montre est couplée au smartphone (et pas simplement que le Bluetooth est activé, ce qui est intelligent). Si ça ne suffit pas, il est possible d'activer une alerte de connexion, mais je fais sans, car elle se reconnecte facilement toute seule dès qu'on revient à portée du smartphone.

Les smart notifications apparaitront à l'écran chaque fois qu'il se passe quelque chose sur votre téléphone : emails, SMS, notifications d'applications comme WhatsApp ou Facebook, appels entrants. C'est un des éventails les plus complets qu'il m'a été donné de tester sur une montre de sport. Elle supporte même certains émoticônes ! Si vous ratez une notification, ou qu'elles s'enchainent, alors vous pourrez aller dans l'historique de la montre pour les relire. Ensuite, il suffit d'un clic pour l'effacer.

Le nom du contact qui vous appelle s'affiche à l'écran et vous avez alors tout loisir d'utiliser l'écran tactile pour décrocher ou rejeter l'appel (mais il n'y a pas de micro, donc il faudra sortir votre téléphone pour répondre).

La météo, le calendrier et le contrôle de lecture de musique sont 3 widgets supplémentaires qu'il est possible de masquer si vous ne vous en servez pas.

Mon avis
Test Garmin Vivoactive HR : montre cardio GPS à tout faire, voire Fenix 3 HR pas cher

Initialement, certains choix de fonctionnalités de la part de Garmin pouvaient paraitre bizarres. La Vivoactive HR ne supporte par exemple pas les programmes d'entrainement, fractionnés ou autre, comme sur la Forerunner 235. Alors qu'ils sont disponibles même sur la Forerunner 35. Mais je pense qu'il y a beaucoup de sportifs qui font du sport juste pour le plaisir sans objectif de performance et qui ne se servent pas de ces fonctionnalités. Tout comme il y a beaucoup de sportifs qui n'utilisent pas de capteur de puissance à vélo ou qui frissonnent rien qu'à l'idée d'une séance de natation en eau libre.

Garmin est souvent décrié pour les bridages logiciels qui limitent les fonctionnalités de certaines de leurs montres GPS. La force de la Vivoactive HR, c'est sa panoplie de profils sportifs et de réglages pour un prix aussi modique. Pour quelqu'un qui est un peu touche à tout et qui cherche une montre GPS qui coûte moins cher que son smartphone et qui puisse être utilisée sur toutes ses activités, c'est vraiment le bon choix.

Surtout, c'est l'altimètre barométrique qui fait toute la différence. Elle n'a pas de concurrence dans sa gamme de prix. Ce n'est pas nativement une montre GPS de triathlon ou outdoor. Mais comme je l'ai réalisé dans ce test, on peut presque, grâce l'alti baro et quelques applis téléchargées sur Connect IQ, transformer une Vivoactive HR à 200€ en une Fenix 3 HR à 500€.

Je crois que je vais la conseiller un peu plus dans les prochains mois. Car elle correspond aux besoins de tous les gens qui font un peu de course à pied, mais aussi de la randonnée, ou du stand up paddle, ou du VTT, ou du foot, ou...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jpopeck 4052 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine