Magazine Finances

Participez-vous au ‘No Talk Tuesday’?

Publié le 10 janvier 2017 par Questions Capitales

Arriver plus tôt au bureau pour impressionner son patron ou ses collègues ? Il existe d’autres raisons d’entamer sa journée plus tôt. Les heures calmes du matin permettent de travailler plus efficacement. Alors, pourquoi ne pas créer plus de silence au travail avec un ‘No Talk Tuesday’ ? Une majorité des employés (66%) y est en effet favorable.

Travailler sans être dérangé
Quand est-il possible d’avancer le plus dans son travail ? A 7h30 le matin, ou alors après les heures de travail. Pourquoi ? Parce qu’à ces moments-là, on ne vient pas vous déranger. Soyez honnête, cela remonte à quand, que vous avez pu travailler plusieurs heures d’affilée à un projet sans être dérangé ? Il y a beaucoup de chances qu’un collègue vienne vous voir aujourd’hui pour une question, ou qu’une réunion soit prévue.

Besoin de silence ?
Alors, pourquoi ne pas organiser un ‘No Talk Tuesday’ ? Le mardi, on travaille. Pas de bla-bla, pas de longues réunions ou d’interminables conversations téléphoniques. Et pourquoi pas un ‘No Meeting Monday’ ? Pas de réunion en début de semaine. Est-ce quelque chose à fixer dans la politique de l’entreprise ? C’est peut-être un peu exagéré, mais cela vaut la peine de demander l’avis de vos employés. Qu’en pensent-ils ? Cela les aiderait-il, en ont-ils besoin ?

Divers types d’employés
Tous les employés ne se ressemblent pas. L’un peut terminer son dossier sans broncher au milieu d’un îlot en effervescence. L’autre peut être dérangé par la moindre conversation téléphonique de son collègue. En tant qu’employeur, il est bon de laisser vos d’employés choisir eux-mêmes ce qui leur convient le mieux. Donnez-leur la possibilité de travailler de temps en temps dans un local silencieux. Prévoyez un endroit pour se retirer un moment, seul ou pour une réunion au calme.

Les bons matériaux
Les meubles de bureau adaptés permettent déjà de faire beaucoup. Le revêtement de sol, les murs, les rideaux ou des panneaux peuvent absorber le bruit. Des box insonorisés ou des armoires acoustiques ? Tout cela aide à limiter le bruit au bureau. Même des plantes contribueraient à un cadre plus tranquille.

Sonneries et bips
Imaginez-vous. À 17 dans un bureau paysager. Cela veut dire : 17 ordinateurs, 17 smartphones, 17 téléphones fixes. Un nouveau courriel, un nouveau SMS, une alerte de l’agenda, la sonnerie ‘house’ d’un quadragénaire nostalgique ? Faites le compte du nombre de sonneries et de bips auxquels nous sommes confrontés tous les jours. Pour cette raison, au bureau, coupez le plus possible les signaux du mail et du téléphone. Modérez le niveau sonore de vos conversations téléphoniques et personnelles ou, si possible, allez dans le couloir.

Concentration maximum
Si vous avez un travail important qui requiert une concentration maximum, n’hésitez pas à le dire à vos collègues. Cela ne se déroule pas comme prévu ? Vous pouvez toujours mettre des écouteurs. Cela ne donne pas une impression très sociable, mais si vous en donnez la raison, personne ne fera de remarque. Sauf si vos écouteurs vont si fort que cela dérange vos collègues.

Vous avez votre propre bureau ? Alors, c’est facile. De temps en temps, fermez-la, cette porte !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Questions Capitales 330 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine