Magazine Focus Emploi

Conseils pour éviter les arnaques du dépannage à domicile

Publié le 10 janvier 2017 par Pellu @jopellu

Il n'est pas rare de devoir faire appel à un dépanneur en urgence pour un problème de serrurerie, de plomberie ou d'électricité. Si c'est votre cas, suivez ces quelques conseils pour éviter de vous faire arnaquer et de devoir payer des sommes astronomiques.

Une campagne de prévention lancée par le gouvernement pour éviter les abus

Le gouvernement a annoncé le 27 septembre dernier une campagne d'information et de prévention des consommateurs sur le dépannage à domicile. Cette campagne, chapeautée par la DGCCRF (direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes), a pour but de limiter les abus et les arnaques lors des interventions en urgence de dépanneurs à domicile.
Le nombre de plaintes enregistrées par la DGCCRF concernant des travaux de dépannage augmente en effet de façon considérable et les faits dénoncés sont de plus en plus graves et violents. Il est donc conseillé de prendre ses précautions avant d'appeler un artisan pour une intervention à domicile.

Pour éviter les arnaques : anticipez

Commencez par oublier les prospectus déposés dans votre boîte aux lettres et par vous renseigner sur les dépanneurs de votre quartier afin d'en sélectionner un ou deux qui semblent être de qualité.
Vous pouvez également joindre la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) ou la Fédération française du bâtiment (FFB) qui pourront vous conseiller. Votre compagnie d'assurance peut aussi vous fournir les coordonnées d'artisans agréés par ses soins.

Ayez les bons reflexes

Pour tout problème de plomberie, commencez par couper l'eau. S'il est tard le soir ou si c'est dimanche, cela vous permettra d'attendre le lendemain pour appeler un artisan agréé. Si vous avez claqué la porte en laissant les clés à l'intérieur de votre appartement, sachez qu'il n'est en aucun cas nécessaire de casser la serrure pour ouvrir votre porte, même s'il s'agit d'une porte blindée, puisqu'elle n'est pas verrouillée. Généralement, le dépanneur utilise une radiographie pour la débloquer. Vous pouvez vous-même essayer si vous en avez une sous la main.
Vous pouvez également éviter ce genre de mésaventure en laissant un double de vos clés au gardien de l'immeuble ou à une personne de confiance. Enfin, si vous avez claqué votre porte la nuit, essayez de vous faire héberger par de la famille ou des amis ou bien passez la nuit à l'hôtel, cela vous reviendra moins cher.

L'établissement d'un devis : une étape obligatoire

L'établissement d'un devis est obligatoire pour tout dépannage, sauf s'il s'agit d'une urgence absolue, c'est-à-dire si la sécurité des habitants d'un bâtiment ou son intégrité est mise en péril. Le document doit comporter le coût de la main-d'œuvre et la façon dont elle est tarifée (à l'heure ou la demi-heure), le coût des fournitures, ainsi que les frais de déplacement.

Si le devis vous paraît exorbitant, ne le signez pas et faites appel à un autre artisan. Sachez également que si le dépanneur pense que le coût des travaux doit évoluer durant l'intervention, il doit vous refaire signer un avenant au devis.

Enfin, ne cédez pas à l'argument selon lequel votre assureur vous remboursera. En effet, certains contrats prévoient cette prise en charge mais il faut pour cela prévenir votre assureur en amont afin qu'il pose ses conditions et vous dise précisément ce qui peut être pris en charge.

Ne faites faire que les réparations d'urgence

Une fois que le dépanneur est chez vous, faites réaliser uniquement ce qui ne peut pas attendre, le reste pourra être fait plus tard.
Sachez de plus, que si vous appelez un artisan en urgence, il ne peut pas vous vendre de nouvelles pièces, comme une serrure ou un robinet par exemple. Dans le cas contraire, il s'agit de démarchage et il ne peut vous les facturer de suite.
En effet, la loi prévoit un délai de rétractation de sept jours et vous ne devez pas payer la pièce avant la fin de ce délai.
Si malgré tout quelque chose a été changé, conservez toujours la pièce défectueuse, ce qui pourra vous servir en cas de litige.

Que faire en cas d'arnaque ?

Les travaux ont été mal faits ou la facture est beaucoup trop salée ? Vous pouvez toujours vous retourner contre l'entreprise, même si les possibilités sont réduites.

Si vous avez payé par chèque, ne faites pas opposition car l'artisan pourrait se retourner contre vous, cela n'étant en effet autorisé qu'en cas de vol, de perte ou d'utilisation frauduleuse.

Commencez par envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à l'entreprise, dans laquelle vous détaillez le préjudice subi et exigez une annulation du contrat de vente ou une indemnisation dans un délai de 15 jours sous peine de poursuites judiciaires.

Si cette démarche à l'amiable ne porte pas ses fruits, portez plainte auprès du procureur de la République ou du commissariat le plus proche ou bien saisissez la Répression des fraudes. Sachez que vous pouvez vous faire aider par l'organisme de protection des personnes le plus proche de chez vous qui se chargera de saisir la plainte et d'engager les poursuites si nécessaire. Cela ne vous coûtera absolument rien car vous vous ne serez que partie civile en cas de jugement.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pellu 2124 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine