Magazine Politique

Propagande de l'Etat sur le pouvoir d'achat

Publié le 23 juin 2008 par Matthouz
Propagande de l'Etat sur le pouvoir d'achat
Lundi prochain commence une grande campagne de communication de l'État sur la bataille pour le pouvoir d'achat. Ainsi 1630 spots de publicités vont ętre diffusés portant sur un budget de 4,3 millions d'euros.
Les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la hausse générale des prix vont ętre présentées sur tous les supports médiatiques, sauf la radio. A cette décision, Thierry Saussez, délégué interministériel ŕ la communication déclare qu'il s'agissait d'un budget trop mince pour inclure petites et grandes ondes. Heureusement pour nous, on s'en sort bien!
Avec le slogan, "pouvoir d'achat. Vous ętes impatients? Nous aussi", cette propagande étatique compte "expliquer" des mesures complexes qui apparemment ne seraient pas compréhensibles de tous, du moins il s'agit dans les grands traits de l'explication du premier ministre.
Le contribuable va devoir s'acquitter de la modique  somme de 4,3 millions d'euros. Jolie contradiction quand le pouvoir d'achat des français est sur la table. Nous attendons avec impatience la suppression  des publicités sur le service public, au moins ces chaines auraient été épargnées  par ce coup de com. 
Les français regardent la télévision 3,5 heures/jour? Profitons-en pour faire passer notre message brutalement mais sournoisement! Face ŕ la mobilisation de la rue, que nous reconnaissons trop faible, le gouvernement veut noyer bébé avec l'eau du bain. Cependant espérons que les français ne seront pas dupes sur ces spots rassurants et fabriqués pour ętre ingérés et digérés sans maux du pouvoir d'achat.
Nous contestons cette méthode car elle est couteuse inutilement et les médias traditionnels auraient pu expliciter ces mesures, et nous pouvons douter de l'efficacité de ces derničres. Mais non, allons traire la vache maigre et buvez cette communication comme du petit lait! Cet aveu notoire de faiblesse est un indicateur supplémentaire de fragilité gouvernementale, ou encore un mauvais choix au mauvais moment. Cela va faire beaucoup pour les minces épaules de François Fillon. A force de passer dans l'émission "A vous de juger", les français vont-ils finir par le faire? Si seulement cela fonctionnait par textos, pour Fillon tapez... dans le vent.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par 
posté le 24 juin à 06:06
Signaler un abus

Nous prendre pour des imbéciles, admettons, mais nous faire payer la leçon, ça j'apprécie moins!

A propos de l’auteur


Matthouz 16 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines