Magazine Séries

Critiques Séries : Blindspot. Saison 2. Episode 10.

Publié le 14 janvier 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Blindspot // Saison 2. Episode 10. Nor I, Nigel, AKA Leg in Iron.


Alors que le début de la saison 2 était par moment assez prometteur, Blindspot est en train de tomber dans certains travers depuis quelques épisodes. Si la série tente de se remettre sur le bon chemin avec cet épisode, il y a toujours quelques problèmes narratifs qui pourraient bien créer encore quelques problèmes par la suite. Cet épisode reprend l’histoire directement après les évènements de l’épisode 2.09. Weller et Nas sont toujours couverts de débits de l’explosion qui a tué plusieurs agents du FBI et Blindspot ne perd aucune minutes afin de nous montrer que c’est bien Patterson qui est mort à la fin de l’épisode précédent. L’avantage de Patterson est que c’est le seul personnage qui avait une valeur émotionnelle. Personne d’autre. Maintenant que l’on sait que Borden est la taupe de Sandstorm, on se fout complètement s’il est tué ou non. Il le mérite. Donc Patterson est un personnage important dans cette histoire et sa mort apporte forcément son lot de chagrins (même si Blindspot ne sait clairement pas jouer avec les émotions). Encore moins Jane Alexander qui ne sait pas du tout incarner l’émotion. Ce n’est pas de sa faute, elle n’est juste pas faite pour ça. Je me souviens encore de l’actrice dans Kyle XY, ce n’était pas folichon et ce n’est toujours pas le cas dans Blindspot.

Les scènes de torture ne sont pas extrêmement brillantes et dignes d’un DTV de seconde zone produit en Roumanie. Blindspot ne fait aucun vrai effort pour rendre le tout original. Cela ne sert à rien de torturer des personnages pour le spectacle, surtout quand ce n’est vraiment pas reluisant pour ce spectacle. Weller de son côté continue de faire son bout de chemin sauf que le personnage n’a clairement plus rien d’intéressant à nous raconter. C’est bien dommage car j’aurais justement apprécié que la série parvienne à partir dans une nouvelle direction et donne un sens différent à l’histoire de Weller. Pour le moment, Blindspot ne fait pas grand chose pour nous surprendre et encore moins pour nous offrir un spectacle qui vaut le coup d’oeil. Luke Mitchell a beau être un atout au casting de la série, son personnage n’est pas spécialement bien utilisé à mon goût. Je pense qu’il y a encore des tas de belles choses à raconter autour de lui mais que Blindspot ne sait pas comment les mettre en oeuvre. Est-ce qu’il faut en rajouter sur Reade et Zapata ? Encore une fois, la série ne sait pas du tout jouer avec les émotions. En tout cas pas ici et les relations entre les personnages n’apportent vraiment rien si ce n’est que cela casse complètement le rythme narratif alors que Blindspot se doit de se donner un vrai coup de pied aux fesses.

Note : 4.5/10. En bref, la série continue de décevoir.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines