Magazine Poésie

A vieillir

Par Peanloic

                     Mon enfance mariait les différences,

                     Mon innocence mélangeait les couleurs,

                     Mon espérance assemblait les êtres,

                     Ma conscience combattait les souffrances,

                     A vieillir perdons-nous nos certitudes,

                     Soumis à nos doutes par folle habitude,

                     Ou prisonniers des regrets par folle attitude,

                     Que revienne,quand bien même cette immédiate vieillesse,notre éternelle jeunesse,

                     Que revive dès ce temps notre divine sagesse,

                     Que s’exprime enfin,en toute liberté de cette inique personnalité,

                     Notre amour en ces jours.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Peanloic 2364 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines