Magazine Voyages

Atmosphère post-Brexit

Publié le 15 janvier 2017 par Foxweasley
J'ai comme le sentiment que l'atmosphère, que ça soit au Royaume-Uni ou en France, a changé, notamment quand on commence à parler du Brexit.
Atmosphère post-BrexitIci (au RU) j'ai plutôt l'impression que les gens désespèrent. Déjà ceux qui ont voté pour rester, se sentent complètement roulés, peu d'espoir pour l'avenir, le leur et ceux de leurs enfants. 
Ils le savent ils ont voté pour rester...
Puis ceux qui regrettent d'avoir voté contre. 
Ceux là sont ceux qui m’énervent le plus. 
Ceux qui ont cru bon de faire un vote de contestation. Mais le hic dans l'histoire c'est qu'un référendum n'a qu'un tour... Et maintenant on est dans de beaux draps!
Ils n'ont clairement pas réfléchi aux implications de leur vote, et ont écouté Farage (à la tête du parti Ukip (UK Independence Party) pour quitter l'UE) et le tas de conneries que le "leave" leur a déblatéré pendant quelques mois.

Et ils y a ceux qui continuent à penser que de quitter l'Union Européenne les ramènera en 60, "à la bonne époque"... Ignorant complètement que le marche se passe désormais à un niveau mondial et qu'une toute petite île comme celle-ci n'a que très peu de chance de s'en sortir toute seule...

Ceux là sont ceux qui ont choisi l'ignorance. A l'air de l'information avec internet il est inacceptable de croire en de telles fables. A moins peut être de ne chercher des informations uniquement sur les sites qui restent sur leur ligne de pensée...
Je ne parlerais même pas de ceux qui ne se sont pas senti assez concernés pour donner leur avis.
C'est donc de cette façon qu'on se retrouve ici avec deux camps. Les "pour" et les "contre".
Ceux qui cherchent à quitter le bateau au plus vite et à tout prix. Et ceux qui à contre cœur espère que l'accord que May (nouvelle première ministre) aura conclu ne sera pas trop mauvais pour eux (il le sera!).
Atmosphère post-BrexitQuant à certains français, les voila tout contents d'avoir retrouvé leurs ennemis d'antan.
Vite vite qu'ils dégagent, combien de fois j'ai pu lire ça sur internet. 
17 410 742 personnes ont voté pour quitter l'UE sur 65,327,443 vivant au Royaume-Uni.
Entre ceux qui ne peuvent pas voter, ceux qui ont voté pour rester et les non votants... Ça fait une grande majorité qui n'a pas voté pour l'isolement totale.
Mais c'est pas grave on va mettre tout le monde dans le même sac, n'est-ce pas, c'est plus facile, ça ne demande pas trop de réflexion non plus... Puis ça donne une bonne image du français en général (et oui malheureusement c'est vite fait, et c'est toujours ceux qui crient le plus fort qui sont entendus, et non la majorité silencieuse)...

Donc mes amis en colère, par respect pour les 47 916 701 personnes qui ne sont pas associés aux brexiters, arrêtez de faire des méga généralités, et de vouloir foutre toute une population dans la merde (et ce, même si vous n'en avez pas le pouvoir).

J'ai bien conscience que de plus en plus de gens détestent les anglais, et cela même au sein tu pays, mais ça ne sert à rien de perdre son énergie inutilement. 

Et surtout, si j'ai un bon conseil à vous donner par ces temps obscures, c'est de faire attention au populisme grandissant. 
2017 vient à peine de commencer. N'oublions pas les élections présidentielles françaises et fédérales allemandes arrivent...
Alors arrêtons de nous cracher sur la gueule entre européens. D'autres le font déjà très bien pour nous...
Allez à bientôt!! Restez positifs!
Abonnez-vous à la newsletter (à droite du blog)
et retrouvez La Froggy Chez Les Anglais sur  :
-Facebook La Froggy Chez Les Anglais,

-Instagram la.froggy.chez.les.anglais
-Youtube La Froggy Chez Les Anglais 
-Twitter LaFroggyInTheUK
-Google + la page google+ !
-Mon magasin de création de badges et stickers en ligne My Little Badges Shop (pour me soutenir).

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Foxweasley 1147 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine