Magazine Bourse

3 fausses croyances sur la finance

Publié le 16 janvier 2017 par Fabien Major @fabienmajor

Souvent l’obstacle majeur empêchant les gens d’économiser et faire des investissements tient du mythe. On suppose davantage qu’on s’éduque. En 2017,  on peut affirmer que le la finance s’est domestiquée et nul besoin d’avoir une formation universitaire pour en comprendre les bases. Sans même consulter les mises en garde et conseils de l’Autorité des marchés financiers, plusieurs tournent carrément le dos aux investissements.

Personnellement, avec 32 années de bagages dans les médias jumelés à 20 ans d’expérience en finance, je considère que jamais les marchés financiers n’ont été aussi bien réglementés afin de protéger adéquatement les petits et grands investisseurs.

3 mythes tenaces sur les placements financiers

1-Les actions, ce n’est pas concret. Contrairement à la brique, il n’y a rien de tangible à en posséder. FAUX.

Chaque détenteur d’un fonds ou d’action individuelle obtient plus d’infos que nécessaire. TOUT est à portée de clic afin de vérifier l’exactitude des renseignements fournis lors de la souscription. Si par exemple, vous achetez des actions d’APPLE vous êtes devenu un des propriétaires de la compagnie. Les ordinateurs, téléphones, tablettes, montres, bâtisses, équipements, comptes recevables… et les magasins c’est bien concret tout ça. Vous recevrez même par la poste des avis de convocation aux assemblées d’actionnaires et le droit de vote. En plus de voir la valeur de vos parts fluctuer, vous toucherez régulièrement une partie des profits sous forme de dividendes.

2-Il faut être très chanceux pour faire des gains avec ses placements. FAUX.

En vérité, il faut de la patience pour réaliser des profits. La chance est accessoire. Achetez intelligemment vos actions et fonds, conservez-les pour plusieurs années et vous ne serez pas déçus. Par exemple, celui qui a acheté pour 10 000$ d’actions de CGI en 2006 possède maintenant 36 000$ en portefeuille. Et celui qui a acheté pour 10 000$ d’unités du fonds Grande capitalisation canadienne de Fidelity en 1988 a maintenant 136 000$ en poche.

3-Faire des placements, ça coûte trop cher en frais. FAUX.

Jamais au pays, les prix n’ont été si faibles. Les avancées informatiques les réduiront encore davantage. On trouve des produits financiers comportant des prix très variables et de qualité inégale. Il y a des produits minables à petits frais et des produits formidables, plutôt cher.  Les prix varient de 0,10% à 2,5%. Afin de trouver ce qu’il vous convient, vous devez bien vous renseigner ou être bien conseillé.

Conseils pour investir intelligemment

  • Le temps est votre allié
  • Vos réactions émotives et impulsives sont vos ennemis
  • Ne cessez jamais de vous éduquer financièrement
  • Consultez les sites de l’AMF (lautorite.qc.ca) et de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (www.fcac-acfc.gc.ca)
  • Méfiez-vous des produits à la mode et vendeurs insistants
  • Si vous manquez de temps et de connaissances, retenez les services d’un conseiller de confiance

___

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à le partager ci-dessous ⬇


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fabien Major 12992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte