Magazine Santé

DÉMENCE et NEURODÉGÉNÉRESCENCE : Un nutraceutique de la chicorée pour les conjurer – The Faseb Journal

Publié le 16 janvier 2017 par Santelog @santelog


DÉMENCE et NEURODÉGÉNÉRESCENCE : Un nutraceutique de la chicorée pour les conjurer – The Faseb JournalL’efficacité d’un composé de la chicorée, l’acide chicorique contre  » l’amyloïdogenèse  » ou la production et l’aggrégation de protéine amyloïde, soit une nouvelle stratégie thérapeutique pour les troubles neurodégénératifs ? C’est ce que suggère cette étude chinoise. Des données présentées dans le FASEB Journal qui précisent le processus biologique en cause et suggèrent que la supplémentation en acide chicorique pourrait être une intervention thérapeutique prometteuse pour le traitement des maladies neuro-inflammatoires, dont la maladie d’Alzheimer.

Les scientifiques de la Northwest A & F University (Yangling, Chine) démontrent en substance, sur la souris, que l’acide chicorique atténue la production d’amyloïde induite par les lipopolysaccharides en inhibant une voie de signalisation (NFκB) et permet ainsi de freiner le déclin cognitif. L’acide chicorique est présent dans la chicorée mais également dans certains légumes dont la laitue et certaines plantes dont Echinacea purpurea (ou l’échinacée pourpre : une plante à fleurs).

La recherche a été menée sur 3 groupes de souris, un groupe témoin, un groupe ayant reçu des lipopolysaccharides (LPS) et un groupe ayant reçu à la fois des LPS et de l’acide chicorique. Les capacités d’apprentissage et de mémoire ont été évaluées en utilisant 2 tests comportementaux distincts (Y-labyrinthe et Morris water labyrinthe) 4 heures après l’injection de LPS. L’expérience montre que :

  • les souris ayant reçu des lipopolysaccharides mettent plus longtemps à trouver la plate-forme de sortie du labyrinthe vs groupe témoin,
  • la supplémentation en l’acide chicorique permet de réduire significativement ce délai  » d’échappement « .

Il s’agit de reproduire ce résultat chez l’Homme cependant l »acide chicorique pourrait s’avérer un nutraceutique bénéfique pour la mémoire : son processus d’action est en effet décrypté, il réduit fortement la production de protéines amyloïdes nocives caractéristiques de la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démences.

Source : FASEB J. Jan, 2017 doi:10.1096/fj.201601071RChicoric acid supplementation prevents systemic inflammation-induced memory impairment and amyloidogenesis via inhibition of NF-κB.

DÉMENCE et NEURODÉGÉNÉRESCENCE : Un nutraceutique de la chicorée pour les conjurer – The Faseb Journal
Accéder aux dernières actualités sur la Maladie d’Alzheimer

Accéder au Dossier sur la Maladie d’Alzheimer, pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine