Magazine Conso

Piaget Altiplano, la montre de l’ultime distinction fête ses 60 ans

Publié le 17 janvier 2017 par Pascal Iakovou @luxsure
by pascal iakovou on 17 janvier 2017 77 Views |  Like

Piaget Altiplano, la montre de l’ultime distinction fête ses 60 ans

En 1957, Piaget révolutionne le monde de l’horlogerie en lançant une montre extra-plate définissant ainsi les codes d’une nouvelle élégance. La finesse inédite de son profil et la pureté de son cadran lui confèrent une allure d’une telle sobriété qu’elle entre dans l’histoire de l’Horlogerie.
Un garde-temps de légende était né. Pour les 60 ans de son modèle iconique, la Manufacture de Haute Horlogerie Piaget dédie l’année 2017 à la Piaget Altiplano. Elle dévoile ainsi une collection en édition limitée placée sous le sceau de l’ultime distinction.
Piaget Altiplano, la montre de l’ultime distinction fête ses 60 ans

Une montre née d’une révolution horlogère
Dès ses débuts, en 1874, à La Côte-aux-Fées, un petit village du Jura Suisse, l’histoire de Piaget se confond avec celle de l’extra-plat. Le XXe siècle commence à peine que la Maison apparaît déjàdans les catalogues de fournisseurs comme experte en composants extra-plats. Perpétuant la tradition familiale d’audace et de perfection, Valentin Piaget révolutionne le monde horloger en 1957. Présenté à la Foire de Bâle, son calibre à remontage manuel extra-plat 9P devient mythique. Avec une hauteur de seulement 2 mm, le 9P est unanimement salué pour l’élégance de son profil et de sa construction, mais aussi pour sa performance et sa fiabilité. Surtout, il permet une plus grande ouverture de cadran de 20,5 mm, gage d’une nouvelle esthétique horlogère, tout en permettant la construction d’un garde-temps à la finesse remarquable. Trois ans plus tard, en 1960, le petit-fils du fondateur réitère ce succès avec le 12P, un mouvement automatique extraplat qui ne dépasse pas 2,3 mm. Une finesse jusque-là impensable, rendue possible par l’emploi d’un micro-rotor excentré en or pur 24K afin d’assurer un remontage efficace du ressort de barillet.

Piaget Altiplano, la montre de l’ultime distinction fête ses 60 ans

Le 27 avril 1960, Le Journal de Genève publie un article dithyrambique : « Réaliser un calibre automatique d’une minceur de 2,3 mm semblait relever du domaine de l’utopie. À La Côte-aux-Fées, toute l’équipe de chercheurs peut être fière d’avoir écrit une des plus belles pages de l’histoire horlogère, fière d’avoir œuvré dans l’esprit qui animait les pionniers. » Consciente du tournant décisif qu’elle a initié, la Manufacture dédie le 12P à ses modèles masculins, le 9P faisant battre les montres masculines et féminines. En se spécialisant dans l’extra-plat, Piaget illustre son goût des partis-pris osés.
L’esthétique de l’ultime distinction
Piaget Altiplano, la montre de l’ultime distinction fête ses 60 ans

Piaget Altiplano, la montre de l’ultime distinction fête ses 60 ans

Piaget Altiplano, la montre de l’ultime distinction fête ses 60 ans

Grâce à ses deux mouvements révolutionnaires, Piaget mise sur la modernité de l’extra-plat et invente une nouvelle écriture horlogère. D’autant que la Maison annonce à cette époque se concentrer sur les plus belles matières, l’or et le platine. La finesse des mouvements libère la créativité, tant au niveau des cadrans qu’au niveau des boîtes, mettant ainsi en exergue le style unique de Piaget. Summum d’une distinction intemporelle, la montre extra-plate Piaget possède d’harmonieuses proportions dont la pureté exprime une élégance discrète, sans ostentation. La délicatesse de son boîtier se prolonge dans un grand cadran à la sobriété intemporelle, habillé d’une subtile alternance entre de fins index simples et doubles. Ciselées en bâtons élancés, les
aiguilles confirment l’art de la sobriété. Réputée pour sa parfaite ergonomie, la montre extra-plate Piaget possède une allure telle qu’elle comble immédiatement une clientèle en quête d’un style sans superflu. À l’image de l’acteur français, icône de style de sa génération, Alain Delon, qui
l’adopte au début des années 60, suivi quelques décennies plus tard par Ryan Reynolds, lui aussi conquis par la collection Piaget Altiplano.
Derrière son apparente simplicité, la montre extra-plate Piaget cache pourtant une grande sophistication horlogère. Tels ces Côtes de Genève circulaires, ponts anglés, platine perlée et vis bleuies. Chaque étape de la réalisation d’une montre Altiplano, de sa conception à sa finition, est réalisée au sein d’ateliers spécialisés de Haute Horlogerie où l’intégration des savoir-faire garantit l’excellence Piaget.
Piaget Altiplano, la montre de l’ultime distinction fête ses 60 ans

Une montre comme un manifeste d’élégance
Présenté dans les publicités des années 60 comme « la montre de l’élite du monde », le modèle extra-plat de Piaget évolue au fil des décennies, en parfaite osmose avec son temps. Alors que la culture pop règne, les cadrans se colorent, déclinés en racine de rubis, œil-de-tigre, lapis-lazuli, corail, malachite, onyx ou encore jade. Lunettes et cornes de boîtiers en or blanc ou jaune se sophistiquent de guillochés « Clous de Paris » ou se parent de diamants. Pour l’homme d’affaires des années 70 en costume croisé qui file à New York en Concorde, Rubik’s Cube dans son attaché-case, ou le néo-dandy qui refuse toute ostentation, la montre extra-plate de Piaget demeure une compagne indéfectible.
Baptisée en hommage à ce haut plateau de la Cordillère des Andes, dont l’univers fait écho à son modèle phare et sa beauté sans artifice, la Piaget Altiplano prête son élégance épurée aux envies d’absolu du nouveau siècle.
Piaget Altiplano, la montre de l’ultime distinction fête ses 60 ans

La Piaget Altiplano prête son élégance épurée aux envies d’absolu du nouveau siècle. Squelettée, elle révèle la magie d’un mécanisme aérien aux composants ajourés jusqu’à la limite de leur résistance. Ludique, elle ose une version iconoclaste du double fuseau horaire mesuré par deux boîtiers superposés avec la Piaget Altiplano Double Jeu. La ligne Altiplano continue alors à se développer, accueillant un contenu technique toujours plus riche, à l’instar du quantième ou du chronographe, sans jamais rien perdre de sa finesse et de son élégance. À l’occasion des 140 ans de la Maison, la Manufacture révolutionne une nouvelle fois le monde de l’extra-plat en présentant la Piaget Altiplano 900P, en 2014. Symbole d’une audace inouïe, faire fusionner le calibre et le boîtier, le nouveau garde-temps dévoile une construction inversée du mouvement révélant les ponts et le train de rouage côté cadran dans un spectacle unique et magnétique. Les connaisseurs apprécient aussi sa généreuse réserve de marche de 48 heures, assurée par un barillet suspendu tenu par un seul pont. Capable de s’adapter à l’emploi du temps de chacun, veste 2 boutons sur mesure à boutonnières ouvertes ou silhouette casual, cachemire et loafers, la Piaget Altiplano 900P ancre la montre iconique dans le IIIe millénaire. En 2016, elle s’habille même de diamants jusqu’au cœur de son calibre (Piaget Altiplano 900D), une prouesse technique et élégante que Piaget est seule à réaliser.

Piaget Altiplano, la montre de l’ultime distinction fête ses 60 ans
2017, l’année de la Piaget Altiplano
Fidèle à sa réputation, la Piaget Altiplano célèbre son anniversaire avec l’ultime élégance qui la caractérise. Déployés dans une collection en édition limitée, les nouveaux modèles signent une allure dont le chic discret séduira celles et ceux en quête de nouveaux horizons. À travers sa collection anniversaire, la nouvelle Piaget Altiplano est plus que jamais synonyme de style de vie. Telle une ligne d’horizon qui entraîne vers de nouvelles perspectives. Pour toutes celles et tous ceux qui font coïncider modes de vie actuels et valeurs essentielles. Parmi elles, l’élégance sans superflu demeure une référence, l’ultime distinction un principe. Dévoilés dans un premier temps, deux modèles inédits, l’un mécanique à remontage manuel,
l’autre mécanique à remontage automatique, s’inspirent des codes esthétiques des premières montres extra-plates : logo historique, index en applique or et croix signature, hommage aux origines de la ligne. Cette première collection en édition limitée sera complétée au fil de l’année par plusieurs autres nouveautés.
Piaget Altiplano, la montre de l’ultime distinction fête ses 60 ans

Piaget Altiplano, la montre de l’ultime distinction fête ses 60 ans

Piaget Altiplano, la montre de l’ultime distinction fête ses 60 ans

Piaget Altiplano, la montre de l’ultime distinction fête ses 60 ans

Piaget Altiplano, la montre de l’ultime distinction fête ses 60 ans

Les nouveaux classiques : Piaget Altiplano Automatique 43 mm (G0A42105) et Piaget Altiplano Mécanique à remontage manuel 38 mm (G0A42107)
Puisant dans les codes esthétiques des premiers modèles extra-plats Piaget, les nouvelles montres Piaget Altiplano automatique et mécanique à remontage manuel illustrent la créativité de la Maison, capable de revisiter un modèle iconique pour répondre aux envies d’aujourd’hui. Toutes
deux arborent un cadran soleillé au bleu historique de Piaget, une teinte profonde entre cobalt et bleu de minuit, gage d’une élégance vintage, twistée d’une touche contemporaine. De même, la sobre croix bleue, elle aussi reprise des pièces historiques de Piaget, vient dialoguer avec les index d’or blanc appliqués et les fines aiguilles bâtons emblématiques de la ligne. Grâce à son diamètre de 43 mm, le modèle automatique met en relief l’équilibre parfait des lignes de la Piaget Altiplano. Figurant sur le tout premier garde-temps extra-plat de la Maison, la mention historique « Piaget Automatique » signe la nouvelle montre, seule la lettre « A » a été subtilement modernisée. En l’honneur de cette montre extra-plate de grande taille, la Manufacture de Haute Horlogerie Piaget l’a dotée du calibre 1200P, représentant la quatrième génération de ses mouvements à remontage automatique extra-plats (2,35 mm d’épaisseur). Fruit de trois années de développement, ce calibre moderne exceptionnel, présenté en 2010 pour le 50e anniversaire du légendaire 12P, bâtit un pont entre passé et présent, rendant hommage à la richesse de l’histoire de la Manufacture. Doté d’une glace saphir, le boîtier en or blanc 18 carats
invite à contempler les somptueuses finitions, telles que les ponts anglés décorés de Côtes de Genève circulaires, la platine perlée, les aciers satinés et les vis bleuies. Reprenant le principe du micro-rotor décentré du calibre mythique, le mouvement Automatique dévoile une masse oscillante en or gravée du blason Piaget.
Au cœur de la nouvelle Piaget Altiplano 38 mm de diamètre bat le calibre 430P (2,1 mm d’épaisseur). Représentant la deuxième génération de mouvements à remontage manuel, ce calibre conçu, développé, produit et décoré par la Manufacture de Haute Horlogerie Piaget s’est imposé en digne héritier du 9P. Comme ce dernier, unanimement salué en 1957 pour la beauté de son profil et de sa construction, le calibre 430P est réputé pour son allure et pour sa fiabilité. Il confirme l’expertise unique de la Manufacture de Haute Horlogerie Piaget dans l’univers astreignant de l’extrême finesse.
Par leur design minimaliste épuré et leur esthétique signature, les nouvelles Piaget Altiplano Automatique 43 mm et Piaget Altiplano 38 mm révèlent une élégance contemporaine qui transcende les genres. Ces deux modèles amorcent une année riche d’événements et de nouveautés pour célébrer l’anniversaire d’une montre qui exprime l’ultime distinction, toujours en accord avec son temps.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Iakovou 72539 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines