Magazine Santé

EXERCICE: Une seule séance agit comme un anti-inflammatoire – Brain, Behavior and Immunity

Publié le 17 janvier 2017 par Santelog @santelog

EXERCICE: Une seule séance agit comme un anti-inflammatoire – Brain, Behavior and Immunity20 minutes seulement ont déjà un effet anti-inflammatoire, suggère cette étude de l'Université de Californie - San Diego : une seule séance d'exercice modérée peut stimuler le système immunitaire et induire une réponse cellulaire anti-inflammatoire. Des conclusions présentées dans la revue Brain, Behavior and Immunity qui ajoutent ce bénéfice aux nombreux avantages d'une activité physique régulière, dont le contrôle du poids, la santé cardiaque, osseuse et musculaire ainsi que la réduction du risque de certaines maladies. Des implications encourageantes pour les maladies chroniques comme l'arthrite, la fibromyalgie et même l'obésité.

" Chaque fois que nous pratiquons l'exercice, nous faisons " du bien " à notre corps à de nombreux niveaux, y compris au niveau de nos cellules immunitaires " , résume l'auteur principal de l'étude, Suzi Hong, du Département de psychiatrie et de médecine familiale de l'École de médecine de l'UC San Diego. " Les capacités anti-inflammatoires de l'exercice sont connues, cependant il restait à en comprendre parfaitement le processus sous-jacent pour optimiser ces avantages e toute sécurité " . Le processus de l'inflammation est lui-même partie prenante de la réponse immunitaire de l'organisme. C'est le signe de la tentative de l'organisme de se réparer après une blessure ou contre les virus et les bactéries. Cependant, l'inflammation chronique peut conduire à des maladies graves comme le diabète, la maladie cœliaque, l'obésité et d'autres conditions.

Le cerveau et le système nerveux sympathique - une voie qui intervient dans l'accélération du rythme cardiaque et dans l'augmentation de la pression artérielle, entre autres fonctions- sont activés pendant la pratique de l'exercice pour permettre au corps d'accomplir l'effort. Certaines hormones, comme l'épinéphrine et la norépinéphrine, sont libérées dans la circulation sanguine et déclenchent les récepteurs adrénergiques, qui possèdent les cellules immunitaires. Ce processus induit des réponses immunitaires, qui comprennent la production de nombreuses cytokines dont l'une, TNF est impliquée dans l'inflammation locale et systémique.

20 minutes d'exercice modéré sur tapis roulant permettent une réduction de 5% des cellules immunitaires produisant TNF : Les 47 participants à l'étude ont marché sur un tapis roulant à un niveau d'intensité adaptée à leur niveau de forme physique. Des prélèvements sanguins ont été effectués avant et immédiatement après la séance d'exercice de 20 minutes.

Pas besoin d'être intense pour avoir des effets anti-inflammatoires . Selon cette étude 20 mn à une demi-heure d'exercice modéré, comme une marche rapide par exemple sont suffisantes. A contrario, un effort maximal sur une longue durée peut blesser les personnes qui souffrent de maladies inflammatoires chroniques.

Ainsi l'exercice participe activement à la régulation des protéines inflammatoires en mouvement : un processus qui peut contribuer au développement de nouvelles thérapies pour les maladies inflammatoires chroniques.

21 December 2016 DOI: 10.1016/j.bbi.2016.12.017 Inflammation and exercise: Inhibition of monocytic intracellular TNF production by acute exercise via β2-adrenergic activation

EXERCICE: Une seule séance agit comme un anti-inflammatoire – Brain, Behavior and Immunity
Plus de 400 études sur les bénéfices de l'Exercice physique


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine