Magazine Culture

DANSE : Gone in a heartbeat de Louise Vanneste

Publié le 17 janvier 2017 par Misteremma @misteremma

Entre transe et dance floor, quatre femmes explorent l'art de la cohabitation dans un espace délimité par un plafond de lumière et les spectateurs qui les cernent.

A chaque nouvelle création, Louise Vanneste pousse un peu plus loin son exploration de la danse, de l'espace scénique et du son. Dans Gone in a heartbeat, présenté la saison dernière lors de la Biennale, quatre femmes évoluent parallèlement dans un même espace. Comme sur un ring, elles sont cernées par quatre gradins de spectateurs et un plafond de lumière. Petit à petit, les corps se mettent en mouvement au rythme d'une musique hypnotique.

C'est un spectacle qui se joue en partie sur les hasards, les accidents. Une sorte de chaos qui s'organise. (Louise Vanneste)

A partir de consignes très précises, chaque danseuse développe en effet son propre univers. Au départ, les corps semblent juste animés de légers tremblements qui se transforment petit à petit en une ondulation, une sorte de marche... Sans qu'on y prenne garde, le mouvement se déploie, prend de l'ampleur, de la vitesse. La danse se fait plus sauvage, presque animale. Les danseuses se croisent, se frôlent mais vivent chacune dans leur univers. Quatre solos s'élaborent en parallèle à partir des personnalités des quatre interprètes. Entre transe et dance floor, un spectacle envoûtant, puissant et électrisant.

Plus d'infos :
Dates des représentations : 03 et 04 février 2017 à 20h
Charleroi Danses - Les Ecuries
65c boulevard Pierre Mayence. 6000 Charleroi


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Misteremma 42529 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte