Magazine Séries

Critiques Séries : Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D.. Saison 4. Episodes 9 et 10.

Publié le 21 janvier 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. // Saison 4. Episodes 9 et 10. Broken Promises / The Patriot.


Après la révélation de la fin de l’épisode 4.08, je dois avouer que j’avais hâte de voir la suite. En effet, la May que l’on suit n’est pas celle que l’on croit. Elle a été remplacée, kidnappée et surtout elle n’est pas en très bon état. Ces deux épisodes permettent de délier un peu tout ce que l’on a pu voir de façon assez efficace et intelligente. Enfin, surtout « Broken Promises » qui tient toutes ses promesses quand « The Patriot » a tendance a enfoncer la série dans certains de ses problèmes par moment. Cet épisode permet de nous révéler tout un tas de choses sur les enjeux de la seconde partie de la saison. Avec la disparition de Ghost Rider, la série peut partir dans une toute nouvelle direction. J’aimais beaucoup le Ghost Rider mais d’un autre côté, ce qui nous est proposé ici semble plutôt satisfaisant pour le moment. Le Dr Holden Radcliffe est un solide personnage avec une personnalité qui change un peu de certains carcans développés jusqu’à présent dans Agents of S.H.I.E.L.D.. Si la série reste fidèle à elle-même et que parfois cela peut être un brin irritant, cela reste assez efficace en son genre. Avec de belles perspectives pour la suite, l’introduction de la seconde partie de la saison change un peu la donne et permet d’apercevoir de nouvelles stratégies se mettre en place. Radcliffe est important dans cet épisode et sa façon de naviguer au travers de l’histoire fonctionne au delà de mes espérances.

J’ai toujours peur quand Agents of S.H.I.E.L.D. tente des choses dans le sens où elle n’est pas connue pour être une brillante série mais elle semble avoir compris cette année ce qu’il fallait faire afin de ne pas nous ennuyer avec des trucs qui n’ont pas vraiment de sens. Si j’aimerais parfois retrouver ce que j’avais adoré dans Agents of S.H.I.E.L.D. dans la saison 2, pour le moment ce qui est proposé cette année permet de voir les choses autrement et donc de la bonne façon. Le personnage est en plus intelligent, notamment dans sa façon de programmer Aida afin de mimer les émotions humaines. De la confrontation émotionnelle avec Fitz à son échange avec Coulson. C’est une brillante façon de nous embarquer dans une toute nouvelle direction. Le Darkhold a côté de ça est un bon prétexte au développement du scénario. Ce mystère parvient à devenir un bon McGuffin laissant le téléspectateur imaginer la suite. La fausse Melinda May est là aussi une belle façon de nous embarquer dans une toute nouvelle direction. Je ne m’y attendais pas du tout mine de rien. « The Patriot » est à côté un peu décevant. Quand on enchaine ces deux épisodes, on se rend encore plus compte des problèmes du second. Cela ne veut pas dire qu’il est mauvais mais disons qu’il n’arrive pas à la même qualité narrative.

Jeffrey Mace, notre directeur du S.H.I.E.L.D. est quelqu’un de très différent de Coulson mais la série tente de le transformer en quelque chose d’autre. C’est un héros, d’une certaine façon, mais il n’a pas la carrure d’un héros. Disons que Agents of S.H.I.E.L.D. ne semble pas comprendre comment faire de lui quelqu’un de beaucoup plus important. Je n’avais pas spécialement de grandes attentes vis-à-vis de ce personnage musique l’acteur qui l’incarne est loin d’être l’un de mes acteurs préférés mais Agents of S.H.I.E.L.D. cherche à faire des choses avec Mace qui changent aussi un peu de ce que l’on a vu avec Coulson à la tête du S.H.I.E.L.D. depuis tant d’années auparavant. J’aimerais bien que Agents of S.H.I.E.L.D. sache un peu mieux l’inclure dans l’univers cinétique Marvel dans le sens où Coulson était connu (Avengers premier du nom) alors que Mace a du mal à se faire une place avec les films que l’on a vu et qui sont eux aussi liés à Agents of S.H.I.E.L.D.. Finalement, bien que Agents of S.H.I.E.L.D. n’arrive pas toujours à bien équilibrer les choses, j’apprécie le résultat. On sent que les scénaristes veulent faire d’autres trucs et c’est un point important. De plus, les perspectives entourant l’histoire de May jusqu’à présent sont suffisamment bien menées.

Note : 9/10 et 6.5/10. En bref, deux épisodes très différents.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines