Magazine Science & vie

Le Pouvoir de l 'Imaginaire (513) : Ahmed Farag-Saurya Dasc : " l' aveugle conduisant le paralytique" ????

Publié le 23 janvier 2017 par 000111aaa

Les difficultés de ma correspondante américaine  à me suivre dans mes questionnements   (, ma petite fille  CLARA )  ne sont que fictives  , trop affairée  qu’elle  est actuellement à corriger les devoirs de ses étudiants  ( elle est en cours de thèse à RUTGERS university  ) ..Aussi , pour varier  ce dialogue imaginaire , vais-je vous  présenter   aujourd’hui   , un autre   ami intervenant  FICTIF   ,  Monsieur PIERRE   PERPLEXE  ( dit « PP » !)  , épistémologue et scientifique  (quoique polytechnicien !),mais contradicteur beaucoup plus acerbe !

_____________________________________________________________

-«   Puisque tu me demandes de compléter  les remarques de CLARA, je vais me permettre OLIVIER   de te résumer le dialogue  entre les partisans de l’éther  et leurs adversaires …

-« Ah PP ! tu remontes aux vieilles lunes !

-« Un historique est nécessaire : Pour ses travaux unifiant l'électricité et le magnétisme, James Clerk Maxwell s'appuya sur l'idée de champ  de forces .Il proposa ensuite un modèle d'éther qu'il voulait compatible avec sa théorie de l'électromagnétisme….Et  c’était  un éther luminifère solide et élastique .Mais comme le rappelle ton JJM , en 1887, l’échec  de l'expérience de Michelson-Morley, sur l'optique des corps en mouvement, contredisait les prévisions de toutes les théories de l'éther….Au début du xxe siècle, les avis des physiciens étaient partagés, mais l’intuition de HENRI   POINCARE   lui fit écrire  l’idée majeure : « « Peu nous importe que l'éther existe réellement, c'est l'affaire des métaphysiciens ; l'essentiel pour nous c'est que tout se passe comme s'il existait…..Ce n'est là aussi qu'une hypothèse commode ; seulement elle ne cessera jamais de l'être, tandis qu'un jour viendra sans doute où l'éther sera rejeté comme inutile. »

 Nous arrivons en 1905 et à la Relativité restreinte  où  EINSTEIN le rejette. Et à partir de ce moment, et jusqu'en 1916, Einstein va nier toute réalité au concept d'éther   ;par exemple dans une lettre adressée à Ernst Mach15, « il devient absurde d'attribuer des attributs physiques à l'espace »….

Mais EINSTEIN  devait être un amateur secret de « valses   renversantes «  car  en 1917, Lenard publie un article Principe de relativité, Éther, Gravitation où il  montre que la théorie de la relativité générale a « recyclé » le concept d'éther en le renommant « espace », et que cette théorie ne tient pas sans le concept d'éther. Alors en réponse   Einstein publie en 1918 son premier article explicitant ses nouvelles positions concernant l'éther .Dans cette réponse, il accorde à Lenard que la théorie de la relativité générale implique d'accorder des propriétés physiques à l'Espace….Mais pas n’importe lesquelles ! L'éther de la relativité générale est un médium, mais non-substantiel et ne comportant pas de « points » dont on puisse  suivre le mouvement dans l'espace. Il dote l'espace d'un « "champ d'états" », possédant une réalité physique, interagissant avec la matière et étant influencée par elle…Et tout se termine en 1920 par son fameux discours de LEYDE : « « Nous pouvons résumer comme suit : selon la théorie de la relativité générale, l'espace est pourvu de propriétés physiques, et dans ce sens, par conséquent, il existe un éther. Selon la théorie de la relativité générale, un espace sans éther est impensable, car dans un tel espace non seulement il n'y aurait pas de propagation de la lumière, mais aussi aucune possibilité d'existence pour un espace et un temps standard (mesuré par des règles et des horloges), ni par conséquent pour les intervalles d'espace-temps dans le sens physique du terme. Cependant, cet éther ne peut pas être conçu comme pourvu des qualités des medias pondérables et comme constitué de parties ayant une trajectoire dans le temps. L'idée de mouvement ne peut pas lui être appliqué …. »

_____________________________________________

 Et c’est alors que ma petite fille  nous ramène durement à mes questionnements de départ :

-«   Le va et vient des conceptions d’EINSTEIN  et collègues  sur l’éther   vous intéresse tous deux peut être, puisque c’est la marque d’une  incompréhension de composants de  phénomènes basiques …..mais  MOI JE M’EN FICHE !J’ en reviens alors  à ma question de la semaine dernière : « Alors  PAPY……. : puisque tu ne mets « rien » dans le vide  , quelle  étrangeté  vas-tu y faire «  vibrer »  ou «  osciller » ou « onduler »?....... Quelle  «  quasi – substance »  transporte  l’énergie de cette perturbation  QUAND PAR HYPOTHESE   CE MILIEU  EST VIDĖ  DE TOUT !Tu fais vibrer le néant ???!!!!D’ailleurs   peut on le faire MEME PAR HYPOTHESE ?En outre   dans l’espace il ne faut pas se limiter  à ce transport d’énergie électromagnétique  mais parler aussi des autres formes d’ondes, notamment  le champ de HIGGS ou les ondes gravitationnelles  etc.  ….Et celles-ci  sont supportées par quoi ?

-«  Les Gravitationnelles ? Celles-là  CLARA, c’est vraiment l’Espace lui-même  qui s’en charge ! Et ça fait partie de ces  phénomènes   qui ont contraint Einstein  à modifier les propriétés intrinsèques de  l’Espace …

-« Alors qu’ aurait il dit  Papy  s’ il avait su  40 ans plus tard que l’Espace est constamment rempli  de microondes   ( le CMB  avec maximum d'émission à la fréquence de 160 GHz )…Je devrais même dire bourré en permanence  puisqu’ il n’est  pas  à 0°K  mais à 2,728 K (-270,424 °C)….Et je te renouvelle ma question : tout cette charge mobile mais permanente d’ondes ( parait-il fossiles)  est portée par quoi ???? ET  si cet Espace  devait être vide  avant … ?

-------------------------------------------------------------------------------------------------

C’est alors à notre intervenant, Paul  PERPLEXE   dit PP  de lui répondre :

-«   Tu me forces  CLARA à entrer dans le petit détail  de la définition d’une onde ( vibration  etc ).  et de l’énergie ou la force qu’ elle déplace ….  Dans la mesure où l’onde  bouge  et perturbe un temps t   le milieu  , il faut pouvoir  analyser  exactement  les propriétés  de ce milieu ….Or , est on en mesure de le faire  avec les données de la  Science actuellement ?De quoi est-il fait ? Je  ne t’ai jamais  fait part de ma   propre  vision  du contenu  de l’Espace de l’   Univers …..  Je le vois comme un ensemble   formé  d’un volume infini   où diverses  catégories de   sous -ensembles  se déplacent …..Les uns se les représentent comme des bulles d’univers , les autres comme des P- branes   etc … avec des milieux  plus ou moins vides que les Anglo saxons   traitent de «  bulk »  ( le volume de l’Espace considéré en « vrac » ).Chacun  tente d’y définir  plus ou moins   des propriétés …Personnellement  , j’ai tendance  ( comme les Cordistes) à   classer   les choses  selon  les forces  qu’y peuvent  s’y exercer ….. Et il se trouve  que  je n’en suis pas très  satisfait…. Et je t’en donne un exemple : si j’en crois les publications  de  AHMED FARAG/ SAURYA DASC   dont  ton  PAPY   vient de te  parler  ici  plusieurs fois  , en considérant  les phénomènes à la façon  DAVID BOHM  , le  big bang disparait  pour autre chose   ( des condensats   BOSE /EINSTEIN)  et   la valeur du grain d’énergie de gravité  devient  si minime  qu’  elle passe sous  le cadre quantique  …..Alors j’ai parfois l’impression  que la coopération entre mathématiciens, physiciens théoriciens, physiciens expérimentateurs  etc.   ressemble à la célèbre parabole de l’aveugle qui  tente de se faire conduire par le paralytique…Ou l’inverse ( «  the blind leading the lame ! »)

-« PAPY et PP ! Vous me démoralisez !!

 A suivre


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine