Magazine Sport

Allongement de cale

Publié le 24 juin 2008 par Bab
Lorsqu'un bateau souhaite augmenter son tonnage, le plus courant est l'allongement de cale !
Comment cela se passe t il ?
En fait très simplement :
- le bateau est découpé en deux
- la partie avant est toujours étanche par le cloisonnement de sa cale (dans la situation actuelle)
- on la remet à l'eau
- on amène la partie supplémentaire que l'on aligne sur la partie arrière restée au sec
- on revient sur la partie avant que l'on tire pour atteindre la distance souhaitée
- on remet en cale
- on prie pour que l'ajustement de l'alignement soit correct
- on ressoude le tout
Écrit comme cela, on pourrait croire que c'est fait en un coup de baguette magique.
Non, imaginez le nombre d'hommes nécessaire à ces manoeuvres...
Alors, au chantier Vankerkoven, on a réfléchi et trouvé une solution qui évite le recloisement de la partie avant (dans le cas d'une cale unique sans cloisonnement) et de sa mise à l'eau !
De quoi économiser une journée complète... et un jour de cale sèche ça compte, surtout pour le marinier qui honore la facture :-)
Le principe est on ne peut plus simple : on place un jeu de rails sous la partie à déplacer du bateau !
Après découpage, il suffit à deux engins motorisés de tirer l'avant du bateau... tout simplement du monde et en 5 minutes !!
Ensuite, après avoir amené et placé la pièce d'allongement, il suffit à nouveau aux engins de pousser pour rassembler le bateau qui est resté bien aligné durant toutes les manoeuvres...
Ce système permet de garder l'axe de la coque bien en ligne (cf. rails), ce qui n'est pas le cas avec le système classique de remise à l'eau où l'on peut perdre un précieux temps pour atteindre l'alignement parfait.
Mais place aux images et mini vidéo :
Le bateau allongé est le NOVA SCOTIA !
Allongement de 5m pour un gain de 100T et 150m³ de plus...


Nous voyons ici le bateau monté en cale sèche et déjà découpé...
Maintenant il s'agit d'avancer la partie découpée avant afin de pouvoir insérer facilement la rallonge de cale !
Avec le principe de faire reposer l'avant sur rails, c'est chose "aisée".

bordabord.org/files//tirage_avant.avi
bordabord.org/files//deplacement_avant.avi

deux
- la partie avant est toujours étanche par le cloisonnement de sa cale (dans la situation actuelle)
- on la remet à l'eau
- on amène la partie supplémentaire que l'on aligne sur la partie arrière restée au sec
- on revient sur la partie avant que l'on tire pour atteindre la distance souhaitée
- on remet en cale
- on prie pour que l'ajustement de l'alignement soit correct
- on ressoude le tout
Écrit comme cela, on pourrait croire que c'est fait en un coup de baguette magique.
Non, imaginez le nombre d'hommes nécessaire à ces manoeuvres...
Alors, au chantier Vankerkoven, on a réfléchi et trouvé une solution qui évite le recloisement de la partie avant (dans le cas d'une cale unique sans cloisonnement) et de sa mise à l'eau !
De quoi économiser une journée complète... et un jour de cale sèche ça compte, surtout pour le marinier qui honore la facture :-)
Le principe est on ne peut plus simple : on place un jeu de rails sous la partie à déplacer du bateau !
Après découpage, il suffit à deux engins motorisés de tirer l'avant du bateau... tout simplement du monde et en 5 minutes !!
Ensuite, après avoir amené et placé la pièce d'allongement, il suffit à nouveau aux engins de pousser pour rassembler le bateau qui est resté bien aligné durant toutes les manoeuvres...
Ce système permet de garder l'axe de la coque bien en ligne (cf. rails), ce qui n'est pas le cas avec le système classique de remise à l'eau où l'on peut perdre un précieux temps pour atteindre l'alignement parfait.
Mais place aux images et mini vidéo :
Le bateau allongé est le NOVA SCOTIA !
Allongement de 5m pour un gain de 100T et 150m³ de plus...


Nous voyons ici le bateau monté en cale sèche et déjà découpé...
Maintenant il s'agit d'avancer la partie découpée avant afin de pouvoir insérer facilement la rallonge de cale !
Avec le principe de faire reposer l'avant sur rails, c'est chose "aisée".

bordabord.org/files//deplacement_avant.avi


J'en profite pour attirer votre attention sur le système très ingénieux de cale et d'ajustement en hauteur de la coque :
Quatre bois, deux vises !
On visse, les deux bois en vis-à-vis horizontale se rapprochent en exerçant une force sur les deux bois en vis-à-vis verticale qui s'écartent et donc font monter la coque.
On dévisse, la coque redescend...
Bien entendu on ne s'en sert pas avec un "tournevis main" ;-)
bordabord.org/files//ajustement_cale.avi


Qui pourrait le croire, mais perdu au milieu des engins de chantier, des bateaux "poids lourds", des moteurs qui ont des centaines de cheveux, le vélo, le moyen le plus pratique et rapide pour se déplacer sur un chantier !
Nous en retrouvons d'ailleurs sur tous les sites industriels qui s'étalent sur de longues distances...
Beaucoup de monde (à terre) ignore qu'une coque de bateau marchand fluvial n'est épais que de quelques millimètres.
Impossible ! diront certains.
Eh bien en voici la preuve :

Mais revenons à nos moutons !
Que va t il se passer maintenant pour le NOVA SCOTIA ?
Laissons le patron du chantier nous l'expliquer :
bordabord.org/files//explications_patron.avi
On ne peut plus explicite...


bordabord.org/files//bobcat.avi

  bordabord.org/files//ajustement_allonge.avi


En résumé :
Nous sommes restés 4 heures sur place.
Que s'est il passé durant ce temps ?
La partie avant du bateau a été avancée tout en restant bien dans l'alignement de l'arrière. La pause de midi des ouvriers. Ensuite la rallonge de la coque a été amenée et alignée au reste du bateau, le tout prêt à être soudé, puis gazé et enfin remise à l'eau...
Que dire de plus si ce n'est chapeau bas !
http://www.vankerkoven.com/


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bab 176 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte