Magazine

Petite laine du matin

Publié le 24 juin 2008 par Soliblog
Paul VERLAINE - A Madame X    En lui envoyant une pensée"Au temps où vous m'aimiez (bien sûr ?),Vous m'envoyâtes, fraîche éclose,Une chère petite rose,Frais emblème, message pur. Elle disait en son langageLes « serments du premier amour »,Votre cœur à moi pour toujoursEt toutes les choses d'usage. Trois ans sont passés. Nous voilà !Mais moi j'ai gardé la mémoireDe votre rose, et c'est ma gloireDe penser encore à cela. Hélas ! si j'ai la souvenance,Je n'ai plus la fleur, ni le cœur !Elle est aux quatre vents, la fleur.Le cœur ? mais, voici que j'y pense, Fut-il mien jamais ? entre nous ?Moi, le mien bat toujours de même,Il est toujours simple. Un emblèmeÀ mon tour. Dites, voulez-vous Que, tout pesé, je vous envoie,Triste sélam, mais c'est ainsi,Cette pauvre négresse-ci ?Elle n'est pas couleur de joie, Mais elle est couleur de mon cœur ;Je l'ai cueillie à quelque fenteDu pavé captif que j'arpenteEn ce lieu de juste douleur. A-t-elle besoin d'autres preuves ?Acceptez-la pour le plaisir.J'ai tant fait que de la cueillir,Et c'est presque une fleur-des-veuves." Recueil "Amour" - 1888Sélam: du mot arabe signifiant salut. Désigne un bouquet dont les fleurs sont stratégiquement disposées de façon à exprimer une pensée, un sentiment,... De là vient le langage des fleurs...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Soliblog 84 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte