Magazine France

La forme et le fonds !

Publié le 05 février 2017 par Libracteurs
La forme et le fonds !
Il ne s’agit pas ici d’un plaidoyer politique partisan, mais d’une simple contribution dans le droit fil de notre volonté de rendre le citoyen acteur de son destin en lui donnant de bonnes clés de lecture et de compréhension.
Il semble que nous soyons très loin du compte s'agissant du cas FILLON. L'affaire serait négligeable s'il ne s'agissait pas de l'élection à la magistrature suprême à un moment ou la France n'a pas les moyens de se tromper une nouvelle fois de leader.
Face à l'acharnement d'une certaine presse, relayé avec complaisance, le candidat de la droite et du centre fait montre d'une formidable capacité de résistance et d'un sang froid gages d'une force de caractère qui sera utile pour conduire le pays.
Sur la forme convenons que la curée orchestrée mérite réflexion. Il est d'ailleurs permis de se demander à quel moment d'autres périodiques spécialisés dans les photos intimes volées apporteront contribution. Il se peut du reste que ces photothèques, riches de clichés sur d'autres impétrants s'ouvriront en temps utiles. Il reste qu'il est désolant de voir relayé en boucle par des médias sérieux des données que personne ne conteste dans le simple but de grossir les ventes ou l'audience. Sur ce plan l'exhumation par une chaîne publique des confidences de l'épouse du candidat est frappante. En quoi effectivement, il y a 10 ans est-il surprenant que Me FILLON n'ait pas cru devoir claironner à un média britannique, qu'elle était la cheville ouvrière de la réussite de son époux, quand on sait sa pudeur, sa modestie, et sa lucidité qui ont frappés bon nombre de téléspectateurs ?
Que dire aussi , en matière de forme de la mobilisation d'un appareil judiciaire que l'on a connu plus nonchalant dans des espèces autrement plus graves ?
Car sur le fonds de quoi parle-t-on ?
Un homme estime que son meilleur atout pour sa carrière et son ambition est son épouse. Il mobilise les revenus dont il dispose pour que celle-ci se consacre à son conseil, sa représentation locale et surtout l'équilibre familial. Le même homme utilise sa position pour accueillir ses enfants dans des stages rémunérés durant leurs cursus universitaires. Combien de citoyens ayant cette faculté en ont usé et combien l'auraient fait s'ils en avaient l'occasion dès lors qu'il n'y a rien d'illégal ?
Car c'est bien là où le bât blesse, et c'est à tort que l'on parle de fonds publics. Les indemnités et dotations servies aux parlementaires sont assimilables à des salaires, versés pour mener à bien les mandats confiés. Ils en font l'usage qu'ils jugent et rétribuent comme ils croient devoir le faire. Dans le cas précis, il est plaisant de voir ceux qui stigmatisent le caractère non imposable de certaines indemnités, ne pas se réjouir de voir que celles-ci versées en salaires à la famille soit imposables. Par ailleurs si ces indemnités sont assimilées à des fonds publics, il en va de même alors ,des salaires de tous les agents publics qui vont devoir justifier de l'usage qu'ils en font!
Pour ce qui concerne le point ayant trait aux honoraires confortables versés par une revue confidentielle, mais tutélaire, pour des contributions écrites ou verbales, il ne peut s'agir d'abus de bien social. Tout au plus une largesse amicale comme en bénéficient d'autres candidats.
L'important est sans doute ailleurs. Il faut en effet espérer que s'il reste en lice et qu'il triomphe l'homme tirera 2 leçons de cette lamentable séquence.
Il doit s'extraire du carcan partisan, ayant constaté que le politique cumulard de mandats prompt à se rallier est tout aussi prompt à se défiler, si son petit mandat vivrier est menacé.
Il doit accentuer la confiance accordée à la société civile, qui constitue pour lui un socle électoral solide, riche d'expertises, et véritable vivier de régénération de nos institutions. À ce titre toutes les futures investitures aux législatives doivent être révisées. À défaut cette même société civile serait fondée à reprendre la confiance maintenue pour se tourner vers d'autres candidats ayant compris le message.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Libracteurs 162 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte