Magazine Santé

PLAIES CHRONIQUES : Une nouvelle technologie d'autogreffe mini-invasive et automatisée – The Cureus Journal of Medical Science

Publié le 06 février 2017 par Santelog @santelog

PLAIES CHRONIQUES : Une nouvelle technologie d'autogreffe mini-invasive et automatisée  – The Cureus Journal of Medical ScienceCe système de récolte quasi-automatisé de micro-greffons épidermiques, permet d'accélérer la fermeture de certaines plaies chroniques. Il est testé ici par une équipe de l'Université de Missouri-Columbia, qui l'utilise depuis plus d'un an et le décrit comme efficace, bien toléré par les patients et facile à utiliser par l'équipe. La technique, présentée dans le Cureus Journal of Medical Science, va permettre d'ouvrir l'option greffe à plus de plaies, plus de patients et plus de médecins.

Selon les National Institutes of Health (NIH), aux Etats-Unis, les plaies chroniques, des plaies dont le processus de cicatrisation ne progresse pas durant au moins 30 jours, touchent plus de 6 millions de patients et coûtent 20 milliards de dollars chaque année. Les ulcères diabétiques, les escarres, les plaies post-op et les blessures traumatiques représentent la majorité de ces plaies à retard de cicatrisation. Ce nouveau système de cicatrisation, présenté par une équipe du Missouri et basé sur la greffe de peau semble pouvoir faciliter considérablement la réparation de ces plaies et réduire les dépenses de soins associées en accélérant le processus de cicatrisation.

PLAIES CHRONIQUES : Une nouvelle technologie d'autogreffe mini-invasive et automatisée  – The Cureus Journal of Medical Science
Certes, soulignent les auteurs, les techniques de soin de plaies ont beaucoup progressé, mais la cicatrisation dirigée en milieu humide, l'irrigation, la détersion etc... ne sont pas toujours suffisantes pour permettre la cicatrisation chez certains patients à comorbidités et risques élevés.

Plaie chronique, prélèvement de peau et risque de seconde plaie chronique : Intervient alors l'option de la greffe de peau pour fermer la plaie qui " refuse " de se refermer. Cependant, la technique chirurgicale est en générale très douloureuse, chronophage, coûteuse et laisse des cicatrices importantes sur le site de prélèvement. La procédure chirurgicale standard de ces greffes cutanées consiste à prélever les deux couches supérieures de la peau d'un donneur sain et à transplanter le tissu dans la zone blessée. Cette greffe d'épaisseur variable est effectuée en salle d'opération avec toujours une limite, celle de la disponibilité de la peau du donneur. Avec, de plus, le risque collatéral de voir le site de prélèvement devenir à son tour une plaie chronique.

PLAIES CHRONIQUES : Une nouvelle technologie d'autogreffe mini-invasive et automatisée  – The Cureus Journal of Medical Science
CelluTome ™ permet des micro-greffons épidermiques précis et reproductibles : l'équipe de la MU Health Care utilise ici un système de récolte autogreffe récemment développé pour soigner 13 patients avec différents types de plaies chroniques. Il s'agit du dispositif de récolte épidermique CelluTome ™ qui crée des micro-greffons épidermiques pour le placement d'autogreffes sur des plaies chroniques qui " stagnent " dans leur processus de cicatrisation : cette stagnation est déterminée principalement par un changement minimal de taille et / ou d'apparence pendant deux à quatre visites consécutives au centre de soins. Cette nouvelle technologie " récolte " uniquement la couche supérieure de la peau pour les greffes beaucoup plus petites et de taille constante.

L'approche peu invasive, réalisée dans le cadre des consultations externes, entraîne beaucoup moins de dommages au site du donneur et peu ou pas de douleur. La techniques, ses résultats cliniques et ses coûts ont été évalués :

-13 patients à risque élevé ont été traités avec ce système d'autogreffe et ont bénéficié d'une cicatrisation beaucoup plus rapide de leurs plaies chroniques ;

-la cicatrisation plus rapide des plaies ouvertes a permis de réduire les coûts des soins en moyenne de -1.070 europar patient et de 600 euroen cas de brûlures ;

Cette cicatrisation accélérée élimine le risque de récidive de la plaie ;

L'auteur principal, le Dr Jeffrey Litt, professeur de chirurgie à l'école de médecine de la MU conclut que cette nouvelle approche de soins des plaies est bénéfique " pour tout le monde " . Le système CelluTomeTM (Acelity) de prélèvement de tissu épidermique rend la collecte et la greffe cutanée plus accessible pour une plus large gamme de plaies et à plus de patients et plus simple à réaliser par les médecins.

The Cureus Journal of Medical Science November 14, 2016 doi:10.7759/cureus.878 (Visuels@ Clinical Usage and Economic Effectiveness of a Recently Developed Epidermal Autograft Harvesting System in 13 Chronic Wound Patients in a University-based Wound Center )

PLAIES CHRONIQUES : Une nouvelle technologie d'autogreffe mini-invasive et automatisée  – The Cureus Journal of Medical Science
Découvrez votre Nouvel espace Plaies - Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

PLAIES CHRONIQUES nouvelle technologie d'autogreffe mini-invasive automatisée Cureus Journal Medical Science

est partenaire de cet article


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70610 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine