Magazine Côté Femmes

Je suis en plein désarroi...

Publié le 24 juin 2008 par Maroual

24 juin 2008

Je suis en plein désarroi...

pantind_sarticul_

... prête à exploser la goule de cet enfoiré de voisin du dessous, qui en grand courageux qu'il est tape sur le travers de sa femme. Je suis absolument scandalisée de voir avec quelle vivacité notre cher police nationale vole (à pied en sifflotant) au secours de cette pauvre dame rouée de coups, pleurant, criant et implorant son con*ard de conjoint de s'arrêter. Je suis hors de moi parce que ça fait des mois que ça dure, des années  même et qu'aucun changement en se fait sentir. Il part et revient au gré de ses envies, cogne sa femme qui je vous le donne en mille se défoule à présent sur ses gosses, deux charmantes petites têtes blondes qui n'ont rien demander à personne et qui au vu de leurs pleurs incessantes (quasiment 24/24, 7/7) ne doivent pas côtoyer souvent les bancs de l'école.
Alors là je dis non non non! Ça en devient insupportable. Non pas parce que chaque nuit ils me réveillent en sursaut à claquer les portes en vociférant, si y avait que ça... mais parce qu'au milieu de tout ça il y a ces deux méchants petiots et ça me tort les boyaux en huit de les laisser là dedans. Je me triture l'esprit quant aux recours possibles, à me demander ce que peut bien faire l'administration. Bordel de dieu, ils sont bien déclarés ces deux gosses, ils devraient être en CP pour le plus grand et en première section de maternelle pour le second... Il n'y a personne pour vérifier ce genre de chose? On peut déclarer un enfant et le faire disparaître de la circulation sans peur des représailles?
Alors que faire fasse à un tel cas? S'immiscer indiscrètement dans leur vie privée en intervenant? Et pour quel résultat se faire envoyer sur les roses. Gueuler quand à 3h du mat' il vous réveille en braillant? Ils s'en balancent, ils vivent tous seuls, ils n'ont même pas conscience de leurs enfants alors les voisins franchement... Non, il faut dire bonjour et même esquisser un sourire quand on les croise dans l'ascenseur plus unis que jamais...
Je suis vraiment interloquée quant à la tournure des choses,  parce que ça ne va pas en s'arrangeant, que  c'te foutue culpabilité me rompt la couenne, persuadée qu'un jour ça finira mal et il sera bien temps de dire si j'avais su...
Alors si zavez un recours légal autre que "je vous crève tous!", je suis preneuse.

croooooaa2

J'en suis à deux articles de grinchonne à la suite, y a comme un truc qui cloche dans ma bonne humeur inébranlable. Faut que je revois ma Soso (oui ayé j'ai pu la toucher en chair et en os vendredi dernier), elle me gave de tartelettes de toutes sortes. :mouchesonnez:
Et pour le bien il faudrait qu'on fasse un super pique nique de la mort, que l'article est reculé sans cesse parce que j'ai une date mais que je sais pas si je pourrais avoir ou non un toit au dessus de la tête ce fameux jour et ça serait con de vous faire faux bond au dernier moment. Plus de news sous peu, je fais mon max.
* 3919, numéro de téléphone unique pour les victimes de violences conjugales en France.
* Violencequefaire.ch, informations, réponses et discussions sur la violence dans le couple.
* Enfance et partage, associations de protection des enfants maltraités.

Posté par Maroual à 13:44 - # Grinchonnâge - Commentaires [1] - Permalien [#]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maroual 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine