Magazine Environnement

Le chantier de l’EPR toujours paralysé

Publié le 24 juin 2008 par Greenpeacefrance

Le chantier de l’EPR toujours paralyséDépartement de la Manche, le 24 juin 2008 – Depuis 4h 15 ce matin, 20 activistes de Greenpeace bloquent les trois carrières de Montebourg, Lieusaint et Doville (La Haye-du-puits) dans la Manche et empêchent de fait la reprise des travaux sur le chantier de l’EPR de Flamanville.

« Aujourd’hui, une trentaine de camions partant de ces carrières devaient livrer du sable et des graviers à Flamanville pour une coulée de béton prévue demain matin, et qui aurait marqué la reprise des travaux, précise Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire à Greenpeace. C’est précisemment ce que nous empêchons par notre action d’aujourd’hui. Il nous semble impensable que les travaux reprennent sans qu’aucun des problèmes qui avaient motivé l’arrêt des chantiers le 21 mai n’ait été résolu. »


Avec l’EPR, l’industrie nucléaire tente un gigantesque coup de bluff et s’avère incapable de mener à bien un projet inutile, dangereux et hors de prix, en France comme en Finlande.

Ce matin en Finlande, Greenpeace a fait survoler le chantier de l’EPR d’Olkiluoto par un zeppelin jaune et noir de 40 m orné d’un sigle radioactif et d’un « Non merci » pour dénoncer les problèmes de sûreté, le retard (plus de deux ans) et le dépassement budgétaire global de 1,3 à 2,2 milliards d’euros (pour un prix initial de 3,3 milliards).

Vous pouvez consulter le dossier de presse :

Réacteur EPR de Flamanville : où en est-on ?

Finlande, l’autre pays du nucléaire


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greenpeacefrance 109791 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine