Magazine Santé

COUPLE: Le LAT ou Living Apart Together, quand on vit ensemble, mais séparément – Journal of Family and Marriage

Publié le 12 février 2017 par Santelog @santelog

COUPLE: Le LAT ou Living Apart Together, quand on vit ensemble, mais séparément – Journal of Family and MarriageCes 2 études d'une équipe de l'Université de Missouri-Columbia, présentées dans le Journal of Family and Marriage et dans la revue Family Relations, discutent ce nouveau phénomène de société, le " Living Apart Together " (LAT), une nouvelle tendance, en croissance chez des couples généralement plus âgés, à vivre ensemble mais séparément, bref à " faire leur vie ensemble " sans partager le même toit. Un choix de vie, qui pourrait " éviter de nombreuses prises de tête " , commentent les auteurs et qui selon les couples LAT est tout à fait satisfaisant.

Le contexte est bien évidemment la hausse spectaculaire des taux de divorce dans les pays riches, depuis les années 90 et, en particulier, des adultes de 50 ans, chez qui ces taux ont plus que doublé. Cette tendance, combinée à une espérance de vie plus longue, favorise de nouveaux partenariats intimes, plus tard dans la vie. C'est l'explication de ce nouveau phénomène appelé " Living Apart Together " ou LAT qui consiste à partager une relation intime mais sans résidence commune. La tendance gagne en popularité comme un nouveau mode d'engagement alternatif. L'équipe de l'Université du Missouri dépeint une tendance déjà bien acceptée en Europe mais moins connue aux États-Unis. Un nouveau statut avec ses défis spécifiques, l'implication de chacun dans la famille, ses besoins et prises de décisions, et dans les responsabilités associées.

" Jusqu'à ces derniers temps, les études portant sur les relations à un âge avancé, étaient en grande partie basé sur le mariage à long terme " , explique Jacquelyn Benson, professeur au Collège des sciences humaines de l'environnement. " Aujourd'hui, de nombreux adultes divorcés et veufs souhaitent reprendre de nouvelles relations intimes en dehors du cadre du mariage " . De récentes recherches révèlent l'émergence de nouveaux modes de relations durables et de qualité qui n'impliquent pas de se marier ou de vivre ensemble. La société américaine n'a pas encore reconnu le " LAT " comme un choix légitime, c'est pourtant une option qui peut permettre d'éviter parfois beaucoup de souffrances et de déceptions.

Des couples globalement satisfaits de ce nouveau mode de relations intimes : pour en savoir un peu plus, l'équipe a interviewé des 60 ans et plus, engagés dans des relations mais vivant séparément. Les chercheurs ont découvert que ces couples étaient motivés par le désir de rester indépendants, d'avoir et de s'occuper de leurs propres foyers, de maintenir le cadre familial pré-existant et de rester financièrement indépendants. Et globalement ces couples semblent satisfaits de ce nouveau mode de relations intimes. D'autres recherches sont nécessaires pour déterminer sont réglées, dans le cadre du LAT, de nombreuses questions de la vie, telles que les responsabilités familiales, les soins, ou encore la fin de vie mais les couples sous mode LAT semblent régler ces défis par des discussions de couple et en famille. Une communication primordiale et qui semble renforcée au sein de ces couples, alors qu'il n'existe évidemment pas de normes sociales qui pourraient dicter ces comportements.

Source:

Journal of Marriage and Family 16 February 2016 DOI: 10.1111/jomf.12292 Older adults developing a preference for living apart together

COUPLE: Le LAT ou Living Apart Together, quand on vit ensemble, mais séparément – Journal of Family and Marriage
Plus d'actualités autour "du Couple"


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine