Magazine Médias

La rétro: The Lord of the Rings: Return of the King (Ciné)

Publié le 13 février 2017 par Bigreblog

Hello et bienvenue, les enfants!

Cette semaine petite rétro bien nostalgique de votre serviteuse, c’est-à-dire moi.

😄
Car oui, dans mes pérégrinations bloguesques, j’ai blasphémé et ai oublié de faire une review sur Return of the King, namely, mon film préféré de la trilogie de Sir Pete.

Et accessoirement, mon préféré des bouquins, aussi.

😉

Je spoile!

La bataille pour la Terre du Milieu est proche. Après leur victoire au Gouffre de Helm, les Rohirrims se réunissent à Edoras. Mais l’ombre de Sauron plane désormais sur la cité de Minas Tirith, et le Rohan devra venir en aide au Gondor pour espérer l’emporter…

La rétro: The Lord of the Rings: Return of the King (Ciné)

Return of the King est mon chouchou pour plusieurs raisons: la première étant cette foison de batailles toutes plus spectaculaires les unes que les autres (sachant que c’est rarement des effets spéciaux et plus des extras et cascadeurs, franchement, wow); la deuxième étant cette dépression qui menace chacun de nos personnages préférés et qui est magistralement décrite; et la troisième étant Faramir. Voilà.

Alors bien sûr, il y a pas mal de différences avec le bouquin. Même si, comme toujours avec Mr Jackson, la version longue est dix fois meilleure (je ne te pardonnerai JAMAIS la version courte de BotFA Pete, JAMAIS!).

La rétro: The Lord of the Rings: Return of the King (Ciné)

YOLO

Et le peu de personnages qui se rajoutent au cast initial est comme toujours casté au poil.

Denethor, tyran de Minas Tirith, est donc incarné par un génialissime John Noble qui par la suite nous régalera dans Fringe.

Et big up à Sean Astin qui a réussi à caser sa fille pour jouer Elanor Gamgee, la fille de Sam!

😄

Bon, et sinon, il est où Glorfindel?

Bref, RotK aura eu comme avantages de me réconcilier un chouïa avec Frodo (que je ne saque toujours pas, ceci dit); m’aura envahie de feels pour mon Smeagol adoré (Andy is King); m’aura fait rooter comme jamais pour Eowyn; et m’aura fait fangirler sur Faramir for reasons.

La rétro: The Lord of the Rings: Return of the King (Ciné)

Et aura eu comme désavantages de bâcler certains moments du bouquin comme par exemple la rencontre entre Faramouche et Eowyn. Mais bon, this is cinema.

Qui n’a pas encore vu la trilogie, que je l’empale?

😄

Note: 7,75/10 (scénario: 7/10jeu: 9/10BO: 9/10 (Annie Lennox et ce générique me font chialer à-chaque-fois)adaptation: 6/10)

La rétro: The Lord of the Rings: Return of the King (Ciné)



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte