Magazine Santé

APPENDICITE chez l'ENFANT : Sauf complications, antibiotiques and wait and see – The Lancet Gastroenterology & Hepatology

Publié le 13 février 2017 par Santelog @santelog

APPENDICITE chez l'ENFANT : Sauf complications, antibiotiques and wait and see – The Lancet Gastroenterology & HepatologyL'appendicite est fréquente chez les enfants et jeunes âgés de 10 à 20 ans, des centaines de milliers d'appendicectomies sont pratiquées chaque année dans le monde et moins de 10% des enfants présentant des signes d'appendicite sont traités exclusivement par antibiotiques. Pourtant une grande partie des interventions chirurgicales pourraient être évitée, tout comme le risque de complications associé. Cette étude, présentée dans le Lancet Gastroenterology & Hepatology, rappelle qu'en cas d'appendicite classique, les antibiotiques restent le traitement de première intention et que la chirurgie ne doit plus être envisagée de manière systématique.

L'approche thérapeutique la plus courante de l'appendicite est le traitement par antibiotiques puis par la chirurgie (appendicectomie) ou ablation de l'appendice. Cependant plus de 80.000 appendicectomies sont pratiquées chaque année en France et plus de 300.000 aux Etats-Unis. Moins de 10% des enfants sont traités par antibiotiques. De précédentes études ont comparé l'efficacité d'un traitement par antibiotiques vs appendicectomie pour le traitement d'une appendicite non compliquée et ont déjà suggéré que dans un grand nombre de cas, la chirurgie pourrait être évitée. Bref, les études concordent en faveur de l'abandon de l'appendicectomie systématique. Cette étude va un peu plus loin, en évaluant la nécessité de cette deuxième étape du traitement, la chirurgie.

Les chercheurs de l'Université de Southampton ont suivi 106 enfants du Royaume-Uni, de Suède et de Nouvelle-Zélande, âgés de 3 à 15 ans et participant à la CHildren's INterval Appendicectomy (CHINA) study, ayant eu une appendicite, traitée par antibiotiques, afin de comparer les résultats d'un traitement en 2 temps, soit retrait chirurgical de l'appendice après un traitement antibiotique vs antibiotiques + observation active. L'analyse confirme que l'ablation ultérieure de l'appendice aurait pu être évitée dans de nombreux cas. Les enfants inclus ont été répartis soit pour subir, après traitement antibiotique une appendicectomie de sécurité, soit pour être suivis en centre de consultation externe durant un an, avec un examen tous les 3 mois. L'objectif primaire était d'évaluer le taux d'incidence d'une appendicite aiguë dans l'année suivant le traitement.

Précisément, sur les 106 enfants inclus dans l'essai, 52 enfants ont été assignés à l'appendicectomie de sécurité et 54 à l'observation active.

-les chercheurs estiment que plus des trois quarts des enfants assignés à l'appendicectomie auraient pu l'éviter,

-le risque de complications après l'appendicectomie apparaît faible, mais les complications sévères.

qui réserve l'appendicectomie aux enfants qui connaissent une récidive ou des symptômes récurrents, entraîne moins d'hospitalisation, moins d'absentéisme scolaire et moins de dépenses de santé. L'approche " wait and see " Les chercheurs appellent ainsi les cliniciens mais aussi les parents à opter pour une décision prudente, fondée sur la preuve.

The Lancet Gastroenterology & Hepatology February 6 2017 DOI: 10.1016/S2468-1253(16)30243-6 Active observation versus interval appendicectomy after successful non-operative treatment of an appendix mass in children (CHINA study): an open-label, randomised controlled trial

APPENDICITE chez l'ENFANT : Sauf complications, antibiotiques and wait and see – The Lancet Gastroenterology & Hepatology
Lire aussi : APPENDICITE: Médiquer plutôt qu'opérer? -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine