Magazine Politique

Vision actuelle d'une situation de tension à Madagascar

Publié le 14 février 2017 par Blanchemanche
#Madagascar

14/02/2017

madagascar-Vision actuelle d'une situation de tension à Madagascar
L'avenir proche de Madagascar apparaît très incertain... La réaction globale de la population Malgache se fait ressentir face aux penchants de ses dirigeants vers la Chine et les Pays Arabes, des réactions négatives émises un peu partout depuis deux années déjà : d'abord vis a vis des exploitants miniers chinois qui ont obtenus des permis d'exploitation minière délivrés, on ne la sait d’où, ni comment, et dont les médias ne cessent de rapporter les manifestations populaires de rejet dans toutes les Régions où ils atterrissent, ensuite, à l'égard des opérateurs économiques Arabes venus en masse avec leur dirigeant (300 opérateurs avec le Roi du Maroc, et 150 avec le Président Turc Erdogan), mais dont l’accueil, par les opérateurs était loin d’être enthousiaste et de ce fait pas à la hauteur des attentes des visiteur.Des réactions qui devraient faire réfléchir les tenants du pouvoir à Madagascar, qui déjà au départ n'avaient aucune politique bien ficelée et encore moins une vision et ne savent plus comment développer Madagascar, ni comment aborder ce développement (cf. interview du Président Hery RAJAONARIMAMPIANINA,à une grande chaîne Française, comme quoi il ne s'était pas préparé à devenir Président). 
La population actuellement consciente de cette absence manifeste de ligne directrice et de conviction au niveau de ses dirigeants, perd espoir et confiance à l'égard des solutions improvisées prises par ces derniers dont ces choix de dernière minute, de la Chine et des Pays Arabes (en réalité dû au fait que les dirigeants Malgaches, sans vision, ni conviction ne sont pas capable de présenter des politiques fiables et pérennes face aux conditionnalités de déblocage des financements et aides promis par ses partenaires traditionnels) . 
En ce qui concerne justement la communauté internationale, son absence de confiance n’est pas fortuite, mais bien réfléchie, car au vu des verdicts émis par diverses notifications provenant tant des entités religieuses nationales que des organismes internationaux agréés comme « Transparency International » et autres, il est confirmé que la gouvernance à Madagascar est plus que douteuse, surtout au vu de ces sphères d'affairismes et de népotismes de partis et de familles qui gravitent autour du Président Hery RAJAONARIMAMPIANINA, premier cercle, dont on a l'impression qu'il est incapable de se défaire des « casseroles » qu'il a trainé lors de la Transition d'Andry RAJOELINA dont il était le Ministre des Finances en plus de celles nouvellement créées par son entourage direct. 
En même temps, cette Communauté internationale essaie de temporiser les actes irréversible que peuvent préparer ses compères d'antan et qui sont devenus ses ennemis d'aujourd’hui, afin que la crise de 2009 ne réapparaisse avec plus ou moins les mêmes instigateurs. 
Mais en plus de la tension déjà au plus haut niveau, les actes effectués par les dirigeants actuels ne sont plus que des actes de façade sans fondement cohérent, mais juste pour du tape à l'œil qui ne fait qu'exaspérer la population. Et ces grands sommets internationaux en font partie, des grands sommets où corruptions et malversations ont été plus que visibles. De même, pour ces visites de Chef d'Etat qui ont mis au grand jour des combines d'intérêts personnels perpétrées par les proches du pouvoir au détriment du sens de l'Etat, comme ce qui s'était passé sur le terrain socialement miné d'Antsirabe qu'on a voulu donner en cadeau au Roi du Maroc. Mais, ce dernier bien informé a flairé les dessous au dernier moment. 
ALORS QUE FAIRE ? 
Une révolution est donc nécessaire au niveau des dirigeants Malgaches pour une nouvelle vision qui doit prendre en considération les Régions et les Communes afin que la vraie notion de redevabilité sociale et l'amour de la nation soient effectivement perceptible par la population. 
Cette approche est urgente vu la colère qui commence à monter du fait des diverses pénuries qui s'annoncent : pénurie en électricité avec ses délestages permanents sans aucune prévision de solution à court terme acceptable, pénurie de riz et de produits de première nécessité due aux intempéries successives sans que les dirigeants n'ont de solution organisée, et qui ont oublié ce vieil adage qui disait que gouverner c'est prévoir. Mais on se demande si le Président Hery RAJAONARIMAMPIANINA aura la force et le courage nécessaires pour une révolution de ce genre ... et on en doute fortement, car s'il n'est pas capable de maitriser son propre entourage direct, comment pourrait-on croire qu'il serait capable d'effectuer une volteface ? 
L'incapacité de gouverner se fait sentir de par les répressions politiques de plus en plus systématiques, et aussi tout comme les vindictes populaires qui se propagent, signe qu'on n'a plus confiance à l'Etat. 
Et la question qui se pose encore actuellement est : - Est ce que le Président Hery RAJAONARIMAMPIANINA aura encore la possibilité de tout redresser ou est-ce que les carottes sont cuites ? Tout va dépendre de lui, s'il est capable d'accepter ce qui est réel, jusqu’à maintenant rien absolument rien est venu montrant une volonté de changer la méthode de gouverner, il faut qu’il ait un sursaut presque miraculeux en adoptant une attitude de " self motivate person ", c'est à dire de quelqu'un qui saura s'auto - motiver lui-même sans qu'on le pousse à le faire. Car si on se met à le pousser dans ce sens, on aura peur qu'il s’agrippe encore à son entourage direct (conjugal, familial, amical) et Madagascar va reprendre sa descente dans les abîmes des profondeurs. 
Et parmi les solutions les plus importantes pour la suiteet qu’il doit prendrent lui-même sont celles où il décidera de prendre en considération ceux qui veulent réellement l'aider, sans état d'âme, de se détacher des questions affectives et oser frapper fort les corrompus et autres, de se focaliser sur la population et non sur les intérêts personnels pour préparer une fuite en avant, de prendre les conseillers qu'il faut sans être obnubilé par la peur de l'inconnu en face de soi, d'affronter les diverses conditionnalités de déblocage des financements internationaux et d'oser discuter pour ce faire sans essayer d'esquiver les difficultés, de choisir ses alliés (France, USA,Europe,Afrique) dans toutes ces discussions internationales au lieu d'adopter des choix de dernière minute et se pencher vers des Pays de remplacement pour la seule raison qu'on ne sait plus où aller.. 
Bref, où il décide d'être effectivement un homme d'Etat dans toute sa plénitude. Le monde entier vous regarde Monsieur le Président, et tout le peuple Malgache vous attend. 
ALORS, LA BALLE EST DANS VOTRE CAMP, ET PRIER POUR QUE CETTE BALLE NE SOIT PAS LA DERNIERE CELLE QUE L’ON APPELLE COMMUNEMENT LA BALLE DE MATCH. 
Philippe DIVAY
Source:Mediapart 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29312 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines