Magazine Finances

Co-créer la banque de demain, littéralement

Publié le 14 février 2017 par Patriceb @cestpasmonidee
BBVA On ne compte plus les concours d'idées organisés par les banques du monde entier, qui pour développer de nouvelles fonctions à intégrer dans une application mobile, qui pour imaginer des solutions d'analyse intelligente de données… Mais avez-vous déjà vu les internautes mis au défi de concevoir un nouveau modèle économique ? C'est l'appel international inédit que lance BBVA cette semaine…
Même si les enjeux « digitaux » sont bien inscrits en filigrane dans ce challenge, il ne s'agit pas de créer une application mobile ou un service web. La question posée à la foule est résolument bancaire et touche directement à la stratégie de l'établissement : « dans un environnement compliqué de taux d'intérêt historiquement bas, quels modèles d'affaires feront sens, autant pour la banque que pour ses clients ? ». Il n'est même plus question des produits financiers, la créativité ne se voit imposer aucune limite !
Naturellement, le thème abordé est en ligne avec l'actualité – brûlante – du secteur : la source principale de revenus des banques de détail, reposant sur l'écart entre rémunération des dépôts et coût du crédit, se tarit quand les taux tendent vers 0. Les analystes de BBVA, comme beaucoup de leurs collègues, considèrent que les niveaux actuels seront durables, aussi faut-il trouver une solution qui permette à la banque de continuer à gagner de l'argent, sans compter sur un retour à la situation antérieure.
BBVA Open Talent Ideas
Or, en la matière, comme on l'a vu en France depuis fin 2015 avec la hausse quasi universelle des frais de tenue de compte, les institutions financières font preuve d'une capacité d'inventivité singulièrement limitée. Pour leur défense, il faut admettre que les circonstances actuelles sont exceptionnelles et qu'il n'est jamais facile d'improviser une autre approche de la banque au moment où se trouve soudainement remis en cause un mode de fonctionnement pluri-centenaire, ancré au plus profond des habitudes.
C'est la raison pour laquelle l'organisation d'une compétition publique est doublement astucieuse : en l'absence de réponse magique immédiate au défi qu'elle doit affronter, BBVA n'a rien à perdre à tenter cette expérience, même si elle semble extrêmement ambitieuse (car abordant un domaine hautement spécialisé), tout en essayant de la sorte, autant que possible, de mettre à profit les éventuelles approches décalées de participants qui seraient totalement étrangers au secteur financier et à ses conventions.
Soyons réalistes : les chances de BBVA de capturer une idée géniale sur un sujet aussi complexe à travers un challenge ouvert sont minces (mais sait-on jamais ?). En revanche, peut-être une immersion dans l'ensemble des propositions collectées permettra-t-elle aux équipes internes de la banque de prendre du recul sur les pratiques historiques du secteur et d'alimenter ainsi leurs propres réflexions (qui se poursuivent probablement, en parallèle). Les suites de cette initiative seront à coup sûr passionnantes à observer…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patriceb 7848 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine