Magazine Côté Femmes

Le yoga et moi.

Publié le 03 mars 2017 par Laptitebulledelo @PtiteBulledElo
Le yoga et moi.
Le yoga et moi, c’est une relation assez compliquée ; ou plutôt discontinue. J’ai commencé à en faire à la fac car les cours, les partiels, les stages et mon acclimatation compliquée entre “je vis chez mes parents à la campagne” à “je débarque dans une grande ville seule dans une chambre universitaire”, j’avais un niveau de stress assez élevé. Les cours étaient sympas, la prof tout à fait compétente et j’en ressentais les bienfaits (j’étais bien “shoutée” en sortant) mais j’ai fini par arrêter, à cause, le comble, d’un emploi du temps trop chargé. Le fait que nous soyons environ 40 par cours n’a pas dû aider non plus.Je me suis donc éloignée de cette discipline il y a quelques années pour mieux y revenir il y 3 mois, lorsque j’ai emménagé seule : je fais une petite séance de 15 à 25 minutes tous les matins de semaine, avant d’aller au travail, avec des vidéos Youtube. Mais pourquoi, me direz-vous ?Tout d’abord pour retrouver un équilibre émotionnel. Comme je vous le disais ici et comme je le partage avec vous assez souvent, je suis naturellement assez angoissée au quotidien. Je ne sais pas tellement de quoi j’ai peur, mais je me mets souvent sous pression toute seule et quand on me sort de ma routine et que je perds mes repères, c’est assez compliqué pour moi. Sans oublier le fait que je suis un poil clautrophobe, ce qui rend les trajets en métro impossibles pour moi ou bien très compliqués quand je suis obligée de le prendre, notamment lors de mes déplacements sur Paris. Ici, le yoga me permet de me poser et de me recentrer : quand je suis nerveuse, j’ai tendance à vouloir tout faire en même temps et à me disperser. Le yoga m’apprend à respirer, à revenir à l’essentiel et sur des “bases” solides, afin de pouvoir avancer pas à pas sans précipitation. Cette discipline me prouve également que je peux à la fois respirer et me concentrer sur autre chose, sans être en apnée mentale et respiratoire en cas de pic de stress. Le fait de respirer et de prendre du recul me permet de me poser les bonnes questions : quel est le noeud du problème ? Quelles sont mes solutions ? Est-ce si grave que ça ? Le yoga fait également beaucoup de bien à mon corps. C’est très agréable de bien s’étirer le matin ! Il entraîne également mon corps à être plus souple, mais aussi plus fort, et là encore à bien “s’ancrer” dans le sol, dans l’espace autour de moi. Il me donne aussi les clés pour en prendre conscience de ce corps, de mesurer l’espace qu’il prend et d’etre plus attentive à mes sensations. On a qu’un seul corps, autant en prendre soin ! Même si, je l’admets, je ne l’écoute pas toujours, au moins, je lui porte plus d’attention. Et le yoga m’encourage à être plus reconnaissante envers ce petit corps qui me permet de faire tant de choses dans une journée !  Je suis également fière de me voir progresser et d’arriver à enchaîner certaines postures dans trop de mal ou encore à “pousser” davantage un étirement. J’ai également choisi de pratiquer le matin, car, comme je vous le disais plus haut, j’aime bien “décoincer” mon corps en douceur au réveil ; c’est également une petite satisfaction personnelle de débuter la journée avec un truc pour moi, avant d’aller au travail. C’est un peu comme quand je vais courir aux aurores en été:) Et c’est d’autant plus agréable en ce moment, car je vois que les jours grandissent et qu’il fait jour de plus en plus tôt :) Le yoga et moi.Voilà les filles ! Et vous, vous faites du yoga ? Depuis longtemps? Bisous!
Le yoga et moi.


blogger

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laptitebulledelo 2835 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine