Magazine Sport

Pierre-Henri Philippe, 2017 pour franchir un cap

Publié le 08 mars 2017 par Playeur.co @playeurco

Votre blog playeur.co a rencontré Pierre-Henri Philippe, golfeur français de 26 ans, qui veut profiter de son année 2017 pour progresser ! 

Pierre Henri, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Et bien je suis Pierre-Henri mais tout le monde me surnomme PH. J’ai 26 ans et suis professionnel de golf depuis 15 mois. J’ai suivi un cursus scolaire tout à fait classique jusqu’à obtenir un diplôme en droit. J’avais toujours pour objectif de vie de devenir pro et de vivre de ma passion. J’adore les challenges et suis quelqu’un d’assez méthodiques, c’est surement un des atouts que la fac m’a apportés, je manquais de rigueur autrefois. J’ai la chance d’avoir un cercle d’amis, un réseau, très varié et diverse, c’est une force d’avoir suivi un cursus standard et d’avoir découvert ce qu’il fallait découvrir avant de me lancer.

Comment et à quel âge as-tu commencé le golf ?

J’ai commencé tout petit, à 5 ans, avec mon papa qui venait de découvrir le golf et ça a mordu très vite. Puis, le golf de la Brestesche se trouvant à deux pas de la maison de mes grands-parents, j’étais sur les terrains aussi souvent que possible.

Quels sont tes objectifs sportifs pour 2017 ?

Mon objectif cette année, n’est pas un objectif de résultat. Je cherche surtout à progresser et à mettre un place un niveau de jeu qui me permettra peut-être de me retrouver plus tard parmi les meilleurs européeens. Actuellement j’ai des points forts qu’il faut que je perfectionne et des points faibles qu’il faut que je transforme en points forts. Le golf est un sport qui demande un investissement énorme si l’on veut rejoindre l’élite. Et je suis prêt à m’engager à 100% pour y arriver.J’ai réuni autour de moi un staff qui me permettra d’y arriver.

Pourquoi lancer une campagne de crowdfunding sur Fosburit ?

C’est simple, j’ai besoin de financement. Le budget d’une saison s’élevant à 25000 Euros. Les sponsors que j’ai pu trouver ne me permettent pas de financer la totalité de mes déplacements. C’est pourquoi j’ai pensé au financement participatif afin de pouvoir proposer à mon réseau de participer à mon aventure. C’est en fin de compte le moyen de partager mon expérience avec mes proches ou des amis qui me soutiennent. Et ça, c’est un soutien psychologique énorme !

As-tu un modèle comme golfeur ?

J’ai toujours adoré le swing de Retief Goosen, la puissance de Stenson, le fighting spirit de Rory McIlroy, la classe de Jimenez, la vista de Garcia, le patron Tiger Woods, le don de Ballesteros. Chaque champion est un modèle dans son domaine de prédilection et c’est ça qui fait la beauté de ce sport. J’espère pouvoir apporté quelque chose dont on se souviendra.

Quel est ton rêve ultime comme sportif ?

Rester moi-même quoi qu’il arrive. Conserver toute mon intégrité. Mais avant tout, j’espère faire bouger les choses concernant l’impact du golf dans notre pays qui n’a d’yeux que pour le football. Nous avons la Ryder Cup qui se joue sur notre sol l’année prochaine bon sang ! Il est temps que le pays sache qu’il accueille le troisième évènement sportif médiatique au monde !

Le mot de la fin ?

Merci à toute l’équipe de Fosburit et à tous les contributeurs de ma campagne qui me permettent de faire un pas de plus vers la réussite !

Pour soutenir Pierre-Henri Philippe dans sa progression, c’est par ici

Jack’s

logo playeur

omnisports

Sur le même thème

  • Le jargon des sports : le golf
    Le jargon des sports : le golf
  • Zap sport playeur.co #21
    Zap sport playeur.co #21
  • Mémo JO : Le golf, retour en grâce en 2016
    Mémo JO : Le golf, retour en grâce en 2016
  • Les diables rouges de Briançon, retrouver l’élite des que possible
    Les diables rouges de Briançon, retrouver l’élite des que possible

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Playeur.co 15506 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine