Magazine Culture

Critiques Séries : The Americans. Saison 5. Episode 1.

Publié le 08 mars 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

The Americans // Saison 5. Episode 1. Amber Waves.


Cette saison de The Americans promet de tout changer. L’ouverture de ce premier épisode nous en dit long sur les changements que la série compte apporter à son histoire. La relation entre Liz et Phil est quelque chose que l’on suit désormais depuis près de quatre ans. Les choses ont énormément évolué entre les deux personnages et je dirais que ce premier épisode nous permet de nous en rendre encore plus compte qu’auparavant. Les enfants ont eux aussi bien grandi, ce qui permet de parler un peu plus de leurs vies, chacun de leurs côtés. Paige par exemple. Si l’an dernier était une période intéressante pour elle, elle l’est toujours ici. Quand sa mère lui apprend à ne pas avoir peur, The Americans tente encore quelque chose d’autres dans la direction de la maturité pour le personnage. Elle connaît le secret de ses parents, sait que sa relation avec Matthew est vulnérable. Et elle le sait très bien. Ce que j’adore dans cette saison de The Americans c’est sa capacité à gérer les personnages et leurs relations. Je suis constamment fasciné par cette facilité qui colle parfaitement à cette série. « Amber Waves » est un solide premier épisode qui construit une saison différente avec une ligne de conduite qui nous permet de gérer un parallèle entre ce qui se passe aux Etats-Unis et en URSS.

La façon dont la série glisse de Washington à Moscou m’a énormément plu. C’est une façon de rendre The Americans un peu plus globale intelligemment. Autrefois on a vu des personnages en URSS, mais ce n’était pas aussi bien marqué que dans cet épisode. Chris Long, le réalisateur de l’épisode, parvient à nous accrocher intelligemment, en gardant le fil de la série, tout en apportant un petit truc nouveau. Les liens qu’il y a avec les Jennings sont encore flous par rapport au reste de la saison. Il s’agit de l’avant dernière saison de The Americans et les choses évoluent dans une direction qui semble prometteuse pour le moment. Les enjeux sont exposés, mais la série continue également de développer ses personnages en parallèle afin de nous permettre de nous rendre compte que The Americans a bien changé. Les changements du point de vue russe permettent d’apporter une paranoïa différente. Comme habituellement avec The Americans, on ne sait pas trop dans quelle direction on va réellement aller par la suite, mais c’est aussi ce que j’apprécie. Car les mystères s’empilent et l’on ne s’ennuie jamais. Finalement, The Americans pourrait bien continuer d’être l’une des meilleures séries actuellement diffusées si le scénario construit cette année, plus lumineux, tient la route. Et que dire de la scène finale. Les 5 dernières minutes de l’épisode m’ont vraiment accroché pour la suite.

Note : 9/10. En bref, belle mise en bouche.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 16081 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte