Magazine Santé

STATINES : Les douleurs musculaires, signe d'une mauvaise réponse au traitement – European Journal of Preventive Cardiology

Publié le 11 mars 2017 par Santelog @santelog

STATINES : Les douleurs musculaires, signe d'une mauvaise réponse au traitement – European Journal of Preventive CardiologyLes effets secondaires des statines sont les facteurs prédicteurs les plus significatifs de l'incapacité à atteindre les niveaux de cholestérol LDL (lipoprotéines de basse densité) ciblés, constate cette étude norvégienne. Des conclusions publiées dans l'European Journal of Preventive Cardiology qui font également valoir l'importance de l'observance pour l'efficacité de ce traitement hypolipémiant courant.

Les chercheurs du Drammen Hospital (Norvège) rappellent en préambule l'effet bénéfique bien documenté de la réduction du cholestérol LDL sur le ralentissement de la progression ou la prévention des maladies coronariennes. Les lignes directrices recommandent ainsi un objectif de cholestérol LDL dans le sang <à 1,8 mmol / l. Pourtant seul un patient cardiaque sur 5 suit ce type de traitement.

Cette analyse a examiné les raisons pour lesquelles les patients cardiaques n'atteignent pas la cible de cholestérol LDL, sur un échantillon de 1.095 patients hospitalisés pour événement coronarien, récidive ou traitement (crise cardiaque, pontage coronarien ou stent coronaire). L'équipe a pris en compte les données sociodémographiques, médicales et psychosociales recueillies à partir des dossiers médicaux, d'un questionnaire interdisciplinaire d'auto-évaluation, d'examens cliniques et d'échantillons de sang Les participants ont été suivis durant 2 à 36 mois. L'analyse constate que :

-57% des patients ne répondent pas à la cible LDL recommandée, de 1,8 mmol / l au cours du suivi.

Les effets indésirables spécifiques des statines (dont principalement les douleurs musculaires ), une faible observance et une thérapie à doses de statines modérées ou faibles s'avèrent être les principales raisons de l'échec de la réponse au traitement. Précisément,

-les patients avec effets secondaires dont musculaires sont 3 fois plus susceptibles de parvenir à l'objectif cible recommandé,

-ceux qui ne prennent pas " correctement " leurs statines sont 3 fois plus susceptibles de parvenir à l'objectif,

-les patients recevant des statines en intensité modérée ou faible sont 62% plus susceptibles de manquer également l'objectif " cholestérol LDL " .

-Étonnamment, un statut socio-économique modeste et des facteurs psychosociaux ne sont pas prédicteurs de l'échec du traitement.

et à prescrire des statines suffisamment puissantes, même si de plus amples recherches sont nécessaires sur cette association entre effets secondaires et échec du traitement. Certes, les patients qui éprouvent des effets secondaires sont probablement plus susceptibles de réduire ou de mettre fin à leur traitement par statines et les liens entre la non-observance et la non atteinte de l'objectif sont probablement expliqués par les effets pharmacologiques du médicament, Des données qui appellent les cliniciens à mieux surveiller ces effets secondaires mais l'étude suggère aussi des variations individuelles dans la réponse au médicament.

European Journal of Preventive Cardiology February 14, 2017 Medical and psychosocial factors and unfavourable low-density lipoprotein cholesterol control in coronary patients

STATINES : Les douleurs musculaires, signe d'une mauvaise réponse au traitement – European Journal of Preventive Cardiology
Plus de 50 études sur les Statines


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine