Magazine Société

Femmes et politique, la lutte reste à venir

Publié le 14 mars 2017 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! Recherche par tags (mots-clés) Recherche d'évènements (agenda) Relaxé. L’enquête ouverte en mai 2016 après les révélations de plusieurs femmes qui accusaient Denis Baupin d’agressions et de harcèlement sexuel, a été classée sans suite "pour prescription" déclarait le parquet de Paris le 6 mars 2017. Et ce malgré le fait que certains faits étaient "susceptibles d’être qualifiés pénalement". Quelle image renvoie cette affaire sur notre société? "Des progrès restent à faire en termes d’assimilation des normes égalitaires entre homme et femme", confiait en début d'année François Hollande.

La politique, ce lieu symbolique de pouvoir, semble toujours représenter un écosystème où la place des femmes est controversée. L’émission "C Politique" diffusée sur France 5 s’étonnait récemment du faible pourcentage de femmes présentes dans certaines équipes de campagne de candidats. Seulement 13% des postes sont en effet occupés par des femmes pour l’équipe de François Fillon, et pas plus de 11% pour la candidate frontiste Marine Le Pen.

Face à ce phénomène, la journaliste d’Arte Nadia Daam nous rappelait dernièrement dans un article pour le site Slate quelques points concernant la place de la femme en politique: "En France, seulement 27% des députés sont des femmes. En prenant la parole dans l’hémicycle du palais Bourbon, elles s’exposent à des cris de poules ou des commentaires sur leur robe comme on a pu voir dernièrement. Les noms de famille disparaissent sans trop savoir pourquoi".

Mais ce phénomène n'est pas réservé à la France uniquement. Dernièrement, c'est un eurodéputé polonais du nom de Janusz Korwin-Mikke qui a fait scandale en tenant des propos d’une rare violence morale: "Les femmes doivent être moins bien payées que les hommes. Parce qu'elles sont plus faibles, plus petites, moins intelligentes. Elles doivent gagner moins, c'est tout".
Face à ces situations, les candidats à l’élection présidentielle française tentent de réagir en proposant de nombreuses mesures. "Au-delà des promesses de campagne les différents candidats doivent dès le début du prochain quinquennat, envoyer un geste fort allant dans le sens des droits des femmes et de l’égalité", indique Vincent Martin, professeur de sciences économiques et sociales à Paris. Rappelons qu’il y a un an, Denis Baupain se faisait photographier avec du rouge à lèvres pour lutter contre les violences faite aux femmes. L’avenir de cette lutte s’écrit dès aujourd’hui.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 103531 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine