Magazine Santé

SANTÉ PUBLIQUE et vaccination : Et si le médecin était beaucoup plus proactif ? – Behavioral Science and Policy

Publié le 29 mars 2017 par Santelog @santelog

SANTÉ PUBLIQUE et vaccination : Et si le médecin était beaucoup plus proactif ? – Behavioral Science and PolicySi c'était le médecin qui prenait l'initiative du rendez-vous pour et avec ses patients, ceux-ci seraient bien plus susceptibles de se faire vacciner contre la grippe, révèle cette étude de l'Université Rutgers (New Jersey). Demander aux patients, même par campagne de communication de prendre rendez-vous pour se faire vacciner ne fonctionne pas aussi bien ou même pas du tout. Ces conclusions présentées dans la revue Behavioral Science and Policy mettent en évidence tout le rôle proactif à jouer par le médecin généraliste en Santé publique.

L'étude montre en effet que les médecins qui adoptent un comportement proactif, en particulier pour la vaccination contre la grippe vont permettre d'augmenter considérablement les taux de vaccination chez leurs patients. Pour mener cette étude, les chercheurs ont réparti 886 patients sur 3 groupes, un groupe rendez-vous pris par le médecin, un groupe de patients incités par le médecin à prendre rendez-vous pour se faire vacciner, un groupe témoin n'ayant reçu aucune instruction.

-16% des patients qui avaient reçu des rendez-vous de leur médecin se sont présentés pour le vaccin,

-5% des patients invités à prendre rendez-vous par eux-mêmes ont bien pris le rendez-vous de vaccination,

-seulement 2% des patients n'ayant reçu aucune instruction se sont présentés pour une consultation de vaccination.

De plus les auteurs constatent que cette prise de rendez-vous à l'initiative du médecin n'a pas d'impact sur les taux de vaccination via les autres canaux (Services de santé au travail, centres de soin etc...).

lorsque c'est le médecin qui rend l'initiative du rendez-vous. Les chercheurs insistent sur la nécessité d'une couverture vaccinale suffisante, en population générale. Ainsi, la prise de rendez-vous de vaccination à l'initiative du médecin, lors d'une précédente consultation constitue une intervention simple mais cruciale. Le taux de vaccination est donc plus que multiplié par 3, Des données certes spécifiques à la grippe, mais qui illustrent le rôle fondamental du généraliste en prévention et en santé publique.

Behavioral Science and Policy via Eurekalert (AAAS) 10-Mar-2017 (Vidéo@Cameron Bowman, Université Rutgers) Patients more likely to get flu shots when doctors make appointments


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine